Goto main content
 
 

Face au danger des engins explosifs, une seule arme : la prévention

Eduquer au danger des mines et des restes explosifs de guerre
Palestine

Handicap International conduit depuis mars 2015 des sessions d’éducation aux risques dans plusieurs zones de la bande de Gaza. Les restes explosifs de guerre, conséquence des opérations militaires de l’été 2014, sont omniprésents et constituent une grave menace pour la population.

À Gaza, séance de sensibilisation d'enfants aux risques des restes explosifs de guerre par Handicap International

© Simon Elmont / Handicap International

Les restes explosifs de guerre – bombes, obus, missiles… qui n’ont pas explosé au moment de l’impact – sont mêlés aux gravats et représentent une menace permanente pour la population de Gaza, notamment les enfants qui n’ont pas conscience des risques. 

Handicap International a donc mobilisé une équipe qui sillonne ce territoire pour marteler les messages de prévention et inculquer les bons réflexes face au danger que représentent ces armes. L’association concentre son intervention auprès des groupes particulièrement exposés : les ferrailleurs, les collecteurs de gravats, les travailleurs agricoles et de la construction, sans oublier les enfants, souvent insouciants des dangers et dont la curiosité naturelle les incite à manipuler ces objets prêts à exploser à tout moment. Les ferrailleurs connaissent déjà le problème mais ils n’ont pas d’autre choix que prendre des risques : la collecte de ferraille est leur gagne-pain. Les agriculteurs sont quant à eux moins au fait des dangers... Il est donc important de leur apprendre ou de leur rappeler les bons réflexes.

Les incidents se produisent souvent dans les mêmes circonstances. Une personne déplace des gravats. Elle dégage, par exemple, l’entrée de sa maison touchée par les bombardements et veut enlever elle-même une munition qu’elle a repérée, parfois sans savoir qu’il s’agit d’un engin explosif… 

L’équipe organise des sessions en lien étroit avec des leaders communautaires. Mais il peut arriver que des sessions improvisées se tiennent, quand des personnes menant des activités à risque sont repérées par les éducateurs. 
Une session dure 30 à 45 minutes et rassemble 5 à 20 personnes. Le message délivré peut sembler simple, mais il est essentiel : « Ne touchez à rien de ce qui vous semble suspect ! Marquez la zone et appelez les autorités ». 450 sessions ont déjà été menées depuis le lancement du programme en mars dernier. 5 600 personnes en ont bénéficié, dont les enfants dans les écoles.

Publié le : 24 juin 2015
Nos actions
pays
par pays

Icône casque microUne question ? Une remarque ? Nous sommes à votre écoute !

Relation Donateurs
Contactez notre équipe du lundi au vendredi de 9h à 18h au 04 78 69 67 00 ou à
[email protected]
Au plaisir d’échanger !
Voir aussi la FAQ

Équipe Mobilisation
Vous souhaitez
devenir bénévole ou partager des idées d’actions solidaires ? Contactez-nous par mail [email protected]

Relations Presse
Journalistes, médias : notre attachée de presse est joignable au 06 98 65 63 94 ou par mail
[email protected] 
Voir l'espace Presse

Collectes frauduleuses

Des escroqueries à la charité peuvent être commises en notre nom dans l'espace public, par téléphone ou par e-mail. Consultez notre page dédiée pour toute information ou contactez-nous directement au 04 78 69 67 00 ou par e-mail : [email protected]

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Gaza : HI condamne l’impact des violences sur les civils et répond aux conséquences humanitaires
© T. Shelton / HI
Stop aux bombardements des civils Urgence

Gaza : HI condamne l’impact des violences sur les civils et répond aux conséquences humanitaires

Entre le 5 et le 7 août 2022, une escalade de violences armées dans et autour de la bande de Gaza entre Israël et le Jihad islamique, un groupe armé palestinien, a fait 46 morts palestiniens, dont 16 enfants, tandis que le nombre de blessés s'élève à environ 360 Palestiniens, dont au moins 151 enfants, 58 femmes et 19 personnes âgées. 70 adultes israéliens ont été blessés lorsque des roquettes ont été lancées depuis Gaza sur des zones résidentielles proches d'Israël.

Gaza : un combat quotidien pour survivre
© HI
Inclusion Santé Urgence

Gaza : un combat quotidien pour survivre

Suite à l'escalade de violence en mai dernier, la vie des habitants de Gaza s'est aggravée alors qu’ils faisaient déjà face à la pauvreté et au sous-développement. Handicap International soutient les plus vulnérables.

Gaza : « La population est encore sous le choc »
© Hardy Skills / HI
Urgence

Gaza : « La population est encore sous le choc »

Gaza a été gravement touchée par onze jours de bombardements incessants en mai dernier lors du conflit avec Israël. Amal, de l’équipe Handicap International sur place, nous raconte son vécu et la situation humanitaire actuelle.

*

(format: [email protected])

Je m'inscris