Goto main content
 
 

Les démineurs désarment les terres des villages

Déminer les terres
Laos

Au Laos, des villageois sont toujours victimes depuis un demi-siècle de bombes à sous-munitions larguées par les États-Unis pendant la guerre du Vietnam. Des démineurs de Handicap International sont intervenus dans le village de Phone Marunee. Aujourd'hui, les anciennes parcelles contaminées par les restes explosifs de guerre sont devenues des jardins verdoyants. Témoignage d'Apeune, le chef de ce village.

© Nicolas Axelrod / Handicap International

« Avant, les bombes faisaient partie du quotidien. Leurs coques étaient même utilisées comme piliers pour soutenir les maisons, pour stocker le riz ou comme structures pour les bateaux. Aujourd'hui, la situation évolue. Je sais qu'elles ne feront plus jamais partie de nos vies et je n'ai plus peur quand mes enfants vont à la rizière ou jouent dans la forêt.

Nous avons exploité les nouvelles terres pour le bien de tous. Une dizaine de femmes formées à l'agriculture se relaient pour assurer leur entretien. Depuis l'année dernière, nos jardins permettent de nourrir tous les jours la moitié des habitants du village. Nous en sommes très fiers.

J'ai appris par d'autres chefs de villages que, dans la région, beaucoup de terres sont encore contaminées par des restes de guerre prêts à exploser. Pourtant, l'avenir ne peut s'envisager sereinement si nous ne pouvons pas vivre sur des terres sécurisées et si nos villages ne peuvent plus se développer. »

 

Publié le : 6 juin 2014
Nos actions
pays
par pays

Icône casque microUne question ? Une remarque ? Nous sommes à votre écoute !

Relation Donateurs
Contactez notre équipe du lundi au vendredi de 9h à 18h au 04 78 69 67 00 ou à
[email protected]
Au plaisir d’échanger !
Voir aussi la FAQ

Équipe Mobilisation
Vous souhaitez
devenir bénévole ou partager des idées d’actions solidaires ? Contactez-nous par mail [email protected]

Relations Presse
Journalistes, médias : notre attachée de presse est joignable au 06 98 65 63 94 ou par mail
[email protected] 
Voir l'espace Presse

Collectes frauduleuses

Des escroqueries à la charité peuvent être commises en notre nom dans l'espace public, par téléphone ou par e-mail. Consultez notre page dédiée pour toute information ou contactez-nous directement au 04 78 69 67 00 ou par e-mail : [email protected]

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

« Les personnes handicapées ne veulent pas être un fardeau »
© HI
Inclusion

« Les personnes handicapées ne veulent pas être un fardeau »

Nuan a 34 ans. Elle est handicapée à cause de la polio. Handicap International lui fournit une aide financière d’amorçage pour élever du bétail.

Tok, amputé suite à un accident du travail
© HI
Inclusion Réadaptation

Tok, amputé suite à un accident du travail

Tok a 27 ans. Il vit dans le district de Huameuang au Laos et porte une prothèse fournie par Handicap International.

Chue Por, victime d'une mine à 18 ans
© Natalia Lozano / HI
Mines et autres armes

Chue Por, victime d'une mine à 18 ans

Chue Por a survécu à l’explosion d’une mine antipersonnel. Amputé d’un bras, il retrouve sa mobilité grâce au soutien de Handicap International.

*

(format: [email protected])

Je m'inscris