Goto main content
 
 

Déminage au Laos : les équipes ne lâchent rien

Déminer les terres
Laos

Handicap International continue d’éliminer la menace et de réduire les risques que les restes explosifs de guerre font aujourd’hui encore peser sur les Laotiens. Plus de 40 ans après la fin de la guerre du Vietnam, le Laos reste le pays plus pollué au monde par ces armes non explosées. Enfouies dans les forêts et les champs, elles représentent une menace directe pour la population et un frein au développement économique.

Manipulation d'une bombe par une équipe de Handicap International au Laos

© N. Lozano Juez / HI

Pour plus d’efficacité, Handicap International déploie des actions combinées de déminage, de prévention des risques de ces armes et d’assistance aux victimes, dont l’accompagnement vers des activités de subsistance. D’abord menées dans la province de Savannakhet, les équipes de l’association poursuivent aujourd’hui leurs activités dans la province très montagneuse de Houaphan, dans le Nord du pays. 

Rendre les terres aux villageois

Depuis 2006, les équipes de déminage de Handicap International ont nettoyé plus de 4 millions de mètres carrés de terrain – l’équivalent de plus de 500 terrains de football – et détruit près de 30 000 restes explosifs de guerre. 30 000 vies ainsi potentiellement sauvées… L’objectif est de sécuriser les zones d’activités humaines telles que les villages et les terres agricoles.

Dans la province de Houaphan, où l’association intervient depuis début 2018, il reste cependant des milliers de mètres carrés à déminer pour éliminer la menace. Handicap International a identifié 379 villages contaminés par des restes explosifs de guerre qui n’ont pas encore explosé. Il s’agit notamment de bombes d’aviation et de bombes à sous-munitions. Les équipes trouvent également de nombreux autres types de restes explosifs comme des grenades, des mortiers, des roquettes, des missiles… et même des mines antipersonnel. Chacun de ces engins nécessite une technique différente pour sa détection et sa destruction. Et, chose inhabituelle au Laos qui n’est quasiment pas pollué par ces armes, l’équipe a également répertorié 26 champs de mines qui affectent directement 12 villages du district d’Houameung.

73 démineurs de Handicap International

Les opérations de déminage nécessitent quant à elles une technique complètement différente et encore plus minutieuse : il s’agit d’avancer centimètre carré par centimètre carré. Et plus dangereuse, car les mines explosent à la moindre pression.

Sur les 10 premiers mois de 2019, les équipes de démineurs de Handicap International, composées de 73 personnes, ont trouvé et détruit près de 2 000 restes explosifs et dépollué 32 hectares de terres agricoles, l’équivalent de plus de 40 terrains de football.

30 % du territoire encore contaminé

Entre 1964 et 1973, les États-Unis ont déversé plus de 2 millions de tonnes de bombes sur le Laos, dont 270 millions de sous-munitions, alors que le pays n’était pas partie prenante au conflit vietnamien. Des millions d’entre elles n’ont pas explosé à l’impact et demeurent encore actives. Environ 30 % du territoire laotien est encore aujourd’hui contaminé par les restes explosifs de guerre ; il reste donc beaucoup à faire pour que les Laotiens puissent vivre en sécurité.


En photo : séances de sensibilisation aux risques des restes explosifs de guerre, dans un village et dans une école © N. Lozano Juez / HI

Au Laos, sensibilisation par Handicap International des villageois aux dangers des restes explosifs de guerre

Au Laos, sensibilisation par Handicap International d'élèves dans une classe aux dangers des restes explosifs de guerre

Publié le : 24 décembre 2019
Nos actions
pays
par pays

Icône casque microUne question ? Une remarque ? Nous sommes à votre écoute !

Relation Donateurs
Contactez notre équipe du lundi au vendredi de 9h à 18h au 04 78 69 67 00 ou à
[email protected]
Au plaisir d’échanger !
Voir aussi la FAQ

Équipe Mobilisation
Vous souhaitez
devenir bénévole ou partager des idées d’actions solidaires ? Contactez-nous par mail [email protected]

Relations Presse
Journalistes, médias : notre attachée de presse est joignable au 06 98 65 63 94 ou par mail
[email protected] 
Voir l'espace Presse

Collectes frauduleuses

Des escroqueries à la charité peuvent être commises en notre nom dans l'espace public, par téléphone ou par e-mail. Consultez notre page dédiée pour toute information ou contactez-nous directement au 04 78 69 67 00 ou par e-mail : [email protected]

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

« Le jour où j’ai marché sur une mine, mon destin a été tracé »
© J-M. Vargas / HI
Déminer les terres

« Le jour où j’ai marché sur une mine, mon destin a été tracé »

Marta Quintero travaille depuis sept ans sur les opérations de déminage de Handicap International en Colombie. Elle œuvre pour l’avenir de son pays grâce à une détermination sans faille, fruit de son histoire personnelle.

« Le Traité d’Ottawa est crucial pour nos opérations de déminage au Liban »
© HI
Déminer les terres

« Le Traité d’Ottawa est crucial pour nos opérations de déminage au Liban »

Roger Eid est responsable des opérations de déminage de Handicap International au Liban. Il nous explique l’importance de ces actions indispensables et comment elles sont réalisées.

« Les personnes handicapées ne veulent pas être un fardeau »
© HI
Inclusion

« Les personnes handicapées ne veulent pas être un fardeau »

Nuan a 34 ans. Elle est handicapée à cause de la polio. Handicap International lui fournit une aide financière d’amorçage pour élever du bétail.