Goto main content
 
 

Plus de 10 000 réfugiés au Burundi : aidons les plus fragiles !

Secourir les déplacés et/ou les réfugiés
République démocratique du Congo

Suite aux affrontements récents dans l’Est de la République démocratique du Congo, plus de 10 000 personnes, majoritairement congolaises, se sont réfugiées dans le Sud et Sud-ouest du Burundi. Handicap International prépare une intervention d’urgence auprès des populations réfugiées.

Réfugiés congolais au Burundi

Réfugiés congolais au Burundi | © HI

Plus de 10 000 personnes ont fui le Sud-Kivu (territoire du Fizi) à l’est de la République démocratique du Congo et ont trouvé refuge dans les provinces de Rumonge et de Makamba (Nianza-Lac) dans le Sud et le Sud-ouest du Burundi, avant d’avoir été transférées dans plusieurs camps de transit dispersés dans le pays. Dès les premiers jours, Handicap International, qui intervient au Burundi depuis 25 ans, a évalué leurs besoins.

« Les besoins des populations réfugiées sont considérables. Ces camps de transit proposent un accueil temporaire. Leur capacité d’accueil est largement dépassée. L’accès aux services (soins de santé, etc.) et l’aide proposée restent très limités. De nombreuses personnes n’ont pas de logement et sont regroupées dans des hangars pour dormir. Il y a un manque d’accès à l’eau et aux infrastructures sanitaires (toilettes, notamment), ce qui entraîne un risque d’épidémie de choléra. Les personnes les plus fragiles – enfants, femmes, personnes âgées et handicapées – sont particulièrement vulnérables. Un nouvel afflux de réfugiés est à prévoir dans les prochaines semaines. »

Audrey Lecomte, coordinatrice humanitaire au Burundi

Et de poursuivre : « Handicap International a besoin de financements pour lancer son intervention d’urgence. Nous préparons des activités de protection destinées aux personnes les plus fragiles, notamment les enfants, qui représentent plus de 65 % des réfugiés. Nombre d’entre eux sont arrivés sans leurs parents, ils sont donc particulièrement exposés aux risques de violence, d’exploitation ou d’abandon. Nous voulons également assurer la protection des filles et des femmes en leur proposant un soutien psychologique et en les sensibilisant aux risques de violence. »

Publié le : 19 février 2018
Nos actions
pays
par pays

Icône casque microUne question ? Une remarque ? Nous sommes à votre écoute !

Relation Donateurs
Contactez notre équipe du lundi au vendredi de 9h à 18h au 04 78 69 67 00 ou à
[email protected]
Au plaisir d’échanger !
Voir aussi la FAQ

Équipe Mobilisation
Vous souhaitez
devenir bénévole ou partager des idées d’actions solidaires ? Contactez-nous par mail [email protected]

Relations Presse
Journalistes, médias : notre attachée de presse est joignable au 06 98 65 63 94 ou par mail
[email protected] 
Voir l'espace Presse

Collectes frauduleuses

Des escroqueries à la charité peuvent être commises en notre nom dans l'espace public, par téléphone ou par e-mail. Consultez notre page dédiée pour toute information ou contactez-nous directement au 04 78 69 67 00 ou par e-mail : [email protected]

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Raphaël, 12 ans : « Mes béquilles sont géniales »
© T. Freteur / HI
Inclusion

Raphaël, 12 ans : « Mes béquilles sont géniales »

Depuis qu’il bénéficie de béquilles adaptées, Raphaël peut se déplacer beaucoup plus facilement et de façon plus autonome. Il peut même se rendre à l’école sans aucune aide !

Une chaise roulante qui fait toute la différence pour Daïsane
© T. Freteur / HI
Inclusion

Une chaise roulante qui fait toute la différence pour Daïsane

Daïsane est née avec les pieds bots. Depuis que Handicap International lui a fourni une chaise roulante adaptée, elle peut se déplacer en toute autonomie et profiter de la récréation avec les autres enfants de sa classe.

Pouvoir mettre deux chaussures, enfin !
© T. Freteur / HI
Réadaptation

Pouvoir mettre deux chaussures, enfin !

Victime d’un incendie quand il était petit, Dieudonné a été amputé d’une jambe. Après avoir reçu une nouvelle prothèse grâce à Handicap International, il réapprend à marcher et commence même à jouer au foot.