Goto main content
 
 

« Je suis heureux d’avoir aidé ces enfants, ces adultes, ces victimes »

Réadaptation
Népal

Sudan Rimal, 29 ans, est kinésithérapeute pour Handicap International au Népal. Après le séisme qui a frappé le pays le 25 avril 2015, il a aidé des centaines de victimes en menant des séances de réadaptation et en leur apprenant à remarcher. Témoignage d’un professionnel qui a beaucoup appris de cette catastrophe.

Sudan avec Ramesh, un rescapé du séisme de 2015

Sudan avec Ramesh, un rescapé du séisme de 2015 | © Elise Cartuyvels / HI

« J’avais 26 ans, je travaillais pour Handicap International depuis cinq jours. J’étais à l’hôpital Bir Trauma Center, à Katmandou, en train de faire le bandage d’un patient. La terre a commencé à trembler. Tout le monde s’est rué vers la sortie. Je suis d’abord resté avec le patient à l’intérieur, puis on est descendu et on s’est réfugié en bas du bâtiment. Tout le monde hurlait. Quand les secousses se sont calmées, c’était l’apocalypse. Beaucoup de gens étaient morts, on a dû transporter les cadavres. Les jours et mois qui ont suivi, on a travaillé énormément, sans relâche. Il y avait tellement de personnes blessées… J’ai appris à garder mon sang-froid et à travailler dans un contexte d’urgence. Aujourd’hui, je pense que je sais tout faire. »

"J’aime mon métier"

« J’ai notamment rencontré Nirmala et Khendo, deux petites filles qui se sont retrouvées ensevelies sous les murs de leur maison. Elles ont perdu une jambe. Jour après jour, j’ai massé leur moignon, leur ai appris les exercices, leur ai donné envie de se relever. Trois ans plus tard, Nirmala et Khendo sont incroyables, elles remarchent et vont à l’école. Nirmala veut devenir actrice, Khendo institutrice ou infirmière. Je suis heureux d’avoir aidé ces enfants, ces adultes, ces victimes. J’aime mon métier et je me sens très engagé. »

Spécial Népal, trois ans après le séisme

Publié le : 24 avril 2018
Nos actions
pays
par pays

Icône casque microUne question ? Une remarque ? Nous sommes à votre écoute !

Relation Donateurs
Contactez notre équipe du lundi au vendredi de 9h à 18h au 04 78 69 67 00 ou à
[email protected]
Au plaisir d’échanger !
Voir aussi la FAQ

Équipe Mobilisation
Vous souhaitez
devenir bénévole ou partager des idées d’actions solidaires ? Contactez-nous par mail [email protected]

Relations Presse
Journalistes, médias : notre attachée de presse est joignable au 06 98 65 63 94 ou par mail
[email protected] 
Voir l'espace Presse

Collectes frauduleuses

Des escroqueries à la charité peuvent être commises en notre nom dans l'espace public, par téléphone ou par e-mail. Consultez notre page dédiée pour toute information ou contactez-nous directement au 04 78 69 67 00 ou par e-mail : [email protected]

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Jolie et Lydia, deux sœurs réfugiées et handicapées accompagnées par HI
© E. Sellers / HI
Réadaptation

Jolie et Lydia, deux sœurs réfugiées et handicapées accompagnées par HI

La famille de Jolie et Lydia a fui les violences en RDC pour se réfugier dans le camp de Kalobeyei au Kenya. Handicap International soutient ces sœurs toutes deux handicapées.

« Avant, je voulais juste remarcher. Grâce à HI, je crois que je peux courir ! »
© HI
Réadaptation Urgence

« Avant, je voulais juste remarcher. Grâce à HI, je crois que je peux courir ! »

Comme de nombreux Ukrainiens, Nadezhda vit dans des conditions de santé précaires, aggravées par la guerre. La réadaptation fournie par Handicap International lui a permis de soulager ses douleurs et de retrouver de l'énergie.

Blessé par un reste explosif de guerre, Enayatullah remarche grâce à HI
© HI
Mines et autres armes Réadaptation

Blessé par un reste explosif de guerre, Enayatullah remarche grâce à HI

Enayatullah est un garçon de 9 ans qui a perdu sa jambe lors de l’explosion d’un reste explosif de guerre en Afghanistan. Il est aujourd'hui soutenu par Handicap International.

*

(format: [email protected])

Je m'inscris