Goto main content
 
 

« Je veux aider les personnes qui comme moi sont en situation de handicap »

Réadaptation
Madagascar

Membre précieux de l'équipe de Handicap International à Tuléar à Madagascar, Deriaz s'assure que les bénéficiaires de soins de réadaptation reçoivent le soutien dont ils ont besoin. Voici son témoignage.

Deriaz Christian, responsable du projet CASIMIR de Handicap International à Tuléar à Madagascar

© Parany.photo / HI

À Tuléar, une ville du Sud-ouest de Madagascar, Handicap International s'associe au centre de réadaptation et d'appareillage de l'hôpital régional. Les agents communautaires formés par l'association identifient les personnes vulnérables qui pourraient bénéficier de services de réadaptation, de thérapie de stimulation et de prothèses. L'organisation les met ensuite en relation avec les services appropriés, couvre les frais, assure la logistique et suit leurs progrès.

Quel est votre rôle ?

Je m'appelle Deriaz Christian et je travaille pour le projet CASIMIR dans la région Sud-ouest de Madagascar. Je travaille avec Handicap International depuis presque trois ans maintenant.

Lorsque les bénéficiaires se rendent au centre de réadaptation, je les soutiens tout au long du processus. Mon rôle est d'accompagner, de superviser et d'organiser leurs visites. Je réserve et paye les taxis ou les bus qu’ils prennent pour se rendre au centre et je réserve leur hébergement sur place. Je gère également les frais de nourriture pendant leur séjour ici. Nous supervisons l'ensemble du processus pour nous assurer que tout le monde puisse accéder aux services de réadaptation.

La coordination est parfois compliquée, car il y a différents types de patients pour différents services. Parfois beaucoup de personnes arrivent en même temps, il est donc important de bien connaître tout le monde et d'être organisé

Qu'est-ce qui vous plaît le plus dans votre mission ?

J'aime tout dans mon travail ! J'aime m'occuper de nos bénéficiaires parce que c’est l'occasion de développer une relation personnelle avec chacun d’entre eux.

Dans mon précédent emploi, je travaillais aussi avec des populations vulnérables. Mais à Handicap International, j'ai l'occasion de travailler avec des personnes vulnérables et des personnes handicapées. Étant moi-même handicapé[1] , je veux aider les personnes qui se trouvent dans la même situation que moi.

Les patients qui m'ont le plus marqué sont les personnes atteintes de paralysie totale, tant au niveau des membres inférieurs que des membres supérieurs. Nous constatons à quel point la société doit encore faire des progrès pour leur être accessible.

Quel message souhaitez-vous faire passer ?

Mon message est de sensibiliser tout le monde, en particulier les personnes handicapées et les parents d'enfants handicapés. Il ne faut pas se cacher. Au contraire, il faut amener les personnes handicapées et les enfants handicapés ici, au centre de réadaptation et d’appareillage, afin qu'ils puissent être pris en charge.


[1] Les complications liées à la polio ont entraîné un handicap qui affecte la jambe de Deriaz.

Publié le : 1 septembre 2022
Nos actions
pays
par pays

Icône casque microUne question ? Une remarque ? Nous sommes à votre écoute !

Relation Donateurs
Contactez notre équipe du lundi au vendredi de 9h à 18h au 04 78 69 67 00 ou à
[email protected]
Au plaisir d’échanger !
Voir aussi la FAQ

Équipe Mobilisation
Vous souhaitez
devenir bénévole ou partager des idées d’actions solidaires ? Contactez-nous par mail [email protected]

Relations Presse
Journalistes, médias : notre attachée de presse est joignable au 06 98 65 63 94 ou par mail
[email protected] 
Voir l'espace Presse

Collectes frauduleuses

Des escroqueries à la charité peuvent être commises en notre nom dans l'espace public, par téléphone ou par e-mail. Consultez notre page dédiée pour toute information ou contactez-nous directement au 04 78 69 67 00 ou par e-mail : [email protected]

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Ukraine : « Les armes les plus sophistiquées, mutilantes et destructrices que j’ai vues »
© V. de Viguerie / HI
Mines et autres armes Réadaptation Urgence

Ukraine : « Les armes les plus sophistiquées, mutilantes et destructrices que j’ai vues »

Gaëlle Smith, spécialiste de la réadaptation d’urgence à Handicap International, s’est rendue en Ukraine il y a quelques mois pour soutenir les équipes locales sur le terrain. Voici son témoignage.

Jolie et Lydia, deux sœurs réfugiées et handicapées accompagnées par HI
© E. Sellers / HI
Réadaptation

Jolie et Lydia, deux sœurs réfugiées et handicapées accompagnées par HI

La famille de Jolie et Lydia a fui les violences en RDC pour se réfugier dans le camp de Kalobeyei au Kenya. Handicap International soutient ces sœurs toutes deux handicapées.

« Il n'y a plus de pluie, et nous en souffrons »
© Parany Photo / HI
Urgence

« Il n'y a plus de pluie, et nous en souffrons »

Alors qu'une sécheresse dévastatrice se poursuit dans le Sud de Madagascar, l'insécurité alimentaire augmente. Handicap International soutient les ménages vulnérables en leur fournissant une aide alimentaire.