Goto main content
 
 

Abdel, victime d’une mine antipersonnel : « Ma vie a changé grâce à la prothèse »

Mines et autres armes Réadaptation
Yémen

Abdel a 16 ans lorsqu’il marche sur une mine qui explose et lui arrache la jambe. L'équipe de Handicap International l'accompagne dans sa reconstruction.

Abdel avec un kinésithérapeute de Handicap International au Yémen lors d'une session de suivi de sa prothèse

Abdel avec un kinésithérapeute de HI lors d'une session de suivi de sa prothèse | © HI

L’accident d’Abdel

Alors âgé de 16 ans, Abdel et son ami travaillent dans le champ d’une ferme lorsqu’une mine antipersonnel explose sur son ami. Ne connaissant pas les risques de ces armes (notamment le fait que les mines sont très souvent disposées par groupe), Abdel court vers lui pour lui porter secours. Mais le jeune homme marche sur une seconde mine qui explose à son tour et lui arrache la jambe. Il est conduit à l’hôpital de Sanaa pour se faire amputer de la jambe droite.

Un soutien précieux

L’équipe de réadaptation de Handicap International lui fournit dans un premier temps une paire de béquilles pour qu’il puisse se déplacer. Abdel suit des séances de préparation à la pause de prothèse. Il bénéficie ensuite de séances de réadaptation pendant lesquelles Abdel s’entraîne à marcher.

Comme il habite loin du centre de réadaptation, Handicap International prend en charge son transport ainsi que son hébergement pour faciliter sa prise en charge et son rétablissement. Abdel reçoit également un soutien financier pour subvenir à ses besoins.

Abdel retrouve son indépendance

Grâce au soutien de l'association, Abdel peut désormais marcher avec sa prothèse et être autonome. Il a retrouvé confiance en lui. Abdel travaille à nouveau avec son troupeau de moutons et de bovins.

« Ma vie a changé grâce à la prothèse. Je peux marcher, m'occuper de mes terres et de mes récoltes. Les gens qui ne savent pas que j’ai eu un accident ne remarquent pas que je porte une prothèse. »

La réadaptation au Yémen

Handicap International intervient au Yémen dans 15 centres de réadaptation et hôpitaux. Depuis la trêve instaurée le 2 avril 2022 par les parties au conflit, trêve qui a pris fin le 2 octobre dernier, le nombre de patients a diminué de moitié. Avant la trêve, près d'un quart des bénéficiaires de l'association étaient des blessés de guerre, contre 14 % depuis la trêve.

Publié le : 20 octobre 2022
Nos actions
pays
par pays

Icône casque microUne question ? Une remarque ? Nous sommes à votre écoute !

Relation Donateurs
Contactez notre équipe du lundi au vendredi de 9h à 18h au 04 78 69 67 00 ou à
[email protected]
Au plaisir d’échanger !
Voir aussi la FAQ

Équipe Mobilisation
Vous souhaitez
devenir bénévole ou partager des idées d’actions solidaires ? Contactez-nous par mail [email protected]

Relations Presse
Journalistes, médias : notre attachée de presse est joignable au 06 98 65 63 94 ou par mail
[email protected] 
Voir l'espace Presse

Collectes frauduleuses

Des escroqueries à la charité peuvent être commises en notre nom dans l'espace public, par téléphone ou par e-mail. Consultez notre page dédiée pour toute information ou contactez-nous directement au 04 78 69 67 00 ou par e-mail : [email protected]

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Jean Mario, rescapé du séisme, reçoit le soutien de HI
© W. Laurore / HI
Réadaptation Santé

Jean Mario, rescapé du séisme, reçoit le soutien de HI

Jean Mario Joseph a été très affecté par le séisme d’août 2021 en Haïti. Amputé de la jambe droite, il a reçu des soins en réadaptation et un suivi psychosocial.

HI vient en aide aux enfants malnutris dans un camp de réfugiés éthiopien
© M. Patten / HI
Prévention Réadaptation

HI vient en aide aux enfants malnutris dans un camp de réfugiés éthiopien

En Éthiopie, les enfants sont de plus en plus confrontés à l'insécurité alimentaire. Les équipes de Handicap International utilisent la thérapie de stimulation pour les enfants malnutris afin de prévenir les retards de développement.

L’augmentation de l'utilisation des mines due à la Russie, au Myanmar et aux groupes armés non étatiques
© F. Vergnes / HI
Mines et autres armes

L’augmentation de l'utilisation des mines due à la Russie, au Myanmar et aux groupes armés non étatiques

Publié le 17 novembre, le rapport de l’Observatoire des mines 2022 fait état d'un nombre élevé de victimes causées par les mines – dont les mines improvisées et les restes explosifs de guerre – pour la septième année consécutive.