Goto main content
 
 

« Il y avait une chance sur 100 que je survive »

Mines et autres armes Réadaptation
Jordanie

Mohamad fait partie des milliers de Syriens victimes des bombardements. Paralysé des membres inférieurs depuis une explosion, il a réappris à vivre avec le soutien de Handicap International. Voici son histoire.

Mohamad devant chez lui à Irbid, en Jordanie - Handicap International

Mohamad devant chez lui à Irbid, en Jordanie | © S. Khalifat / HI

Mohamad rentrait chez lui après le travail. Il y avait un attroupement sur la route. Tout à coup, une énorme explosion.

« Je me suis réveillé dans un hôpital de campagne. Les premiers mots que j'ai entendus de la part des médecins ont été : "Il y a une chance sur 100 pour qu'il survive". J'ai été opéré, je suis resté couché sur le dos pendant six mois avant de venir en Jordanie pour recevoir les soins nécessaires. Pendant le traitement, j’ai eu une fracture de la hanche qui a entraîné une calcification pelvienne. Mon état de santé était très mauvais à l'époque. J'étais aussi très déprimé.

J'ai bénéficié de séances de rééducation et j’ai reçu un appareil médical, un lit, un fauteuil roulant, un déambulateur, des plâtres et une chaise spéciale pour la salle de bain. Tout cela m’a beaucoup aidé. Mais se retrouver en fauteuil roulant du jour au lendemain est vraiment dur, j'ai eu du mal à l'accepter ma nouvelle condition. Mais j’ai fini par m’adapter.

Avant ma blessure, la vie était différente, c'était génial. Je travaillais dans le secteur de la décoration sur pierre. J'avais l'habitude de sortir avec mes amis. J'aimais nager. J'aimais aussi conduire ma moto… J'ai senti que je devais travailler dur pour surmonter mon handicap. J'ai suivi une formation en artisanat (montage d'accessoires, en création de parfums, en fabrication de bougies) et puis je suis devenu formateur à mon tour... »

Comme des dizaines de milliers d'autres civils, Mohamad a été victime des bombardements massifs qui ravagent son pays depuis plus de 10 ans.

> Soutenez l'action de Handicap International auprès des victimes en faisant un don ou en signant la pétition, merci d'avance !

Syrie, 10 ans de guerre. Des besoins immenses. Soutenez Handicap International dans son action auprès des victimes.

Publié le : 27 avril 2021
Nos actions
pays
par pays

Icône casque microUne question ? Une remarque ? Nous sommes à votre écoute !

Relation Donateurs
Contactez notre équipe du lundi au vendredi de 9h à 18h au 04 78 69 67 00 ou à
[email protected]
Au plaisir d’échanger !
Voir aussi la FAQ

Équipe Mobilisation
Vous souhaitez
devenir bénévole ou partager des idées d’actions solidaires ? Contactez-nous par mail [email protected]

Relations Presse
Journalistes, médias : notre attachée de presse est joignable au 06 98 65 63 94 ou par mail
[email protected] 
Voir l'espace Presse

Collectes frauduleuses

Des escroqueries à la charité peuvent être commises en notre nom dans l'espace public, par téléphone ou par e-mail. Consultez notre page dédiée pour toute information ou contactez-nous directement au 04 78 69 67 00 ou par e-mail : [email protected]

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

25 ans du Traité d’Ottawa : la lutte contre les mines est loin d’être terminée
© ICBL
Mines et autres armes

25 ans du Traité d’Ottawa : la lutte contre les mines est loin d’être terminée

Il y a 25 ans, la signature du Traité d'interdiction des mines antipersonnel – dit Traité d'Ottawa – a marqué une victoire diplomatique et de la société civile sans précédent. Mais depuis 2014, les mines ont fait leur réapparition dans les conflits, avec une augmentation conséquente du nombre de victimes.

À Raqqa, la contamination par engins explosifs est d'une ampleur inédite
© HI
Mines et autres armes

À Raqqa, la contamination par engins explosifs est d'une ampleur inédite

Dans le Nord de la Syrie, Handicap International mène depuis 2018 des opérations de déminage et de dépollution à Raqqa et dans ses environs. 25 experts en déminage sont à pied d'œuvre.

Travail et accessibilité : l'histoire de Zawadi
© E. Koka / HI
Inclusion Réadaptation

Travail et accessibilité : l'histoire de Zawadi

Zawadi vit dans le camp de réfugiés de Kakuma au Kenya, où elle gère une petite entreprise. Au travers de formations, Handicap International l'a aidée à faire face aux effets du Covid et à développer son activité.