Goto main content
 
 

Sri Lanka : la parole aux femmes !

Droit Inclusion
Sri Lanka

Suite aux années de conflits qui ont déchiré le Sri Lanka, Handicap International a mené un projet avec le soutien du Département d’État américain afin de renforcer la participation des femmes – notamment les femmes handicapées – dans le processus de réconciliation du pays.

Participation des femmes au processus de paix au Sri Lanka

Participation des femmes au processus de paix au Sri Lanka | © HI

La guerre civile1 qui a déchiré le Sri Lanka durant plus de vingt ans a entraîné la mort de plus de 70 000 personnes et la disparition de milliers d'autres. Aujourd’hui, neuf ans après la fin du conflit, un processus de réconciliation nationale est en cours dans le pays. Cependant, ce processus implique très peu les femmes, et en particulier les femmes handicapées.

Avec le soutien du Département d’État américain2 Handicap International a identifié de 2015 à 2017 des groupes d’entraide, des associations locales de femmes et des cheffes de communautés dans les régions de Kilinochchi dans le Nord du pays et de Kandy dans le Centre. L'organisation a sensibilisé ces associations à la problématique de l’inclusion et du handicap, afin qu’elles soient capables de représenter leurs membres et de prendre des décisions dans ce processus de réconciliation, de mieux inclure les personnes handicapées dans leurs activités quotidiennes (micro-crédit, groupes d’entraide) et de participer à des tables rondes nationales avec les autorités locales en charge du processus.

Ces associations ont également formulé des recommandations afin que les politiques publiques tiennent davantage compte des besoins des femmes, et en particulier des femmes handicapées.

En savoir plus sur ces recommandations 


1 La guerre civile du Sri Lanka a opposé de 1983 à 2009 le gouvernement du Sri Lanka dominé par la majorité cinghalaise bouddhiste, et les Tigres de libération de l'Îlam tamoul (LTTE).

2 US Department of States. Office of Global Women’s Issues / Bureau des questions féminines mondiales.

Publié le : 22 février 2018
Nos actions
pays
par pays

Icône casque microUne question ? Une remarque ? Nous sommes à votre écoute !

Relation Donateurs
Contactez notre équipe du lundi au vendredi de 9h à 18h au 04 78 69 67 00 ou à
[email protected]
Au plaisir d’échanger !
Voir aussi la FAQ

Équipe Mobilisation
Vous souhaitez
devenir bénévole ou partager des idées d’actions solidaires ? Contactez-nous par mail [email protected]

Relations Presse
Journalistes, médias : notre attachée de presse est joignable au 06 98 65 63 94 ou par mail
[email protected] 
Voir l'espace Presse

Collectes frauduleuses

Des escroqueries à la charité peuvent être commises en notre nom dans l'espace public, par téléphone ou par e-mail. Consultez notre page dédiée pour toute information ou contactez-nous directement au 04 78 69 67 00 ou par e-mail : [email protected]

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Un environnement plus inclusif et accessible permet à Mario de retourner à l’école
© Screen Imagem / HI
Inclusion

Un environnement plus inclusif et accessible permet à Mario de retourner à l’école

Mario Monteiro est un jeune homme qui vit au Mozambique. Avant, dans son école, il était raillé et mis à l’écart. Depuis l’intervention de Handicap International, il s’est fait des amis et peut poursuivre ses rêves.

Saly s’engage pour le respect des droits
© A. Faye / HI
Droit Prévention Santé

Saly s’engage pour le respect des droits

Saly a 22 ans et habite dans la région de Kolda, au Sénégal. Elle est paire éducatrice et sensibilise les autres jeunes aux enjeux de santé sexuelle et aux questions de handicap.

Awa lutte contre les mutilations génitales imposées aux jeunes filles
© A. Faye / HI
Droit Prévention Santé

Awa lutte contre les mutilations génitales imposées aux jeunes filles

Au Sénégal, Awa Diassy s’engage pour sensibiliser les jeunes femmes et hommes sur la santé sexuelle. Son objectif : que tous et toutes aient accès aux bonnes informations et aux services de santé.