Aller au contenu principal
 
 

Thaïlande

La Thaïlande accueille de nombreux réfugiés birmans. HI intervient dans les camps de réfugiés pour fournir des services aux victimes de mines et aux personnes handicapées, améliorer les conditions de vie et favoriser l’inclusion des personnes vulnérables et des personnes handicapées au sein de leurs communautés, et sensibiliser les réfugiés au danger des mines.

Un jeune homme, victime de mine, pris en charge par HI dans les camps birmans en Thaïlande

Un jeune homme, victime de mine, pris en charge par HI dans les camps birmans en Thaïlande | © Erika Pineros / HI

Actions en cours

HI est créée en 1982 en Thaïlande par deux médecins français. Ses premières activités visent à aider les réfugiés vivant dans les camps établis le long de la frontière avec le Cambodge, en proposant un appareillage aux personnes handicapées ou amputées suite à des accidents causés par les mines antipersonnel. Dès 1984, HI intervient également auprès des réfugiés birmans, puis des Thaïlandais, victimes eux aussi des mines antipersonnel. Son intervention dans le pays aboutit à l’ouverture de 15 ateliers d’appareillage, à présent intégrés au sein des hôpitaux provinciaux thaïlandais.

Depuis 1996, l’association recentre son action dans neuf camps de réfugiés birmans et dans les villages thaïlandais voisins. Elle renforce l’autonomie des personnes handicapées en fournissant des services de kinésithérapie, ainsi que des prothèses et des aides spécifiques (orthèses, béquilles, déambulateurs, etc.) réalisées sur place.

En attendant que les terres de la région frontalière entre le Myanmar et la Thaïlande soient déminées, HI sensibilise les réfugiés birmans aux dangers des mines et des restes explosifs de guerre. Ces actions de sensibilisation doivent permettre de réduire les risques lors de leur éventuel retour au Myanmar.

Enfin, HI met en œuvre un projet d'insertion sociale des réfugiés birmans handicapés, en favorisant leur accès aux différents services proposés dans les camps. Ainsi, les personnes handicapées bénéficient désormais d’un accès à l’éducation, à la formation professionnelle et aux soins de santé primaires.

Depuis janvier 2016, le site est géré dans le cadre du programme MyTh (créé en janvier 2016, de même que son bureau régional à Rangoun), en lien avec le processus de

rapatriement des réfugiés. L’objectif est de renforcer la coordination entre les activités de réintégration des réfugiés menées par HI au Myanmar et en Thaïlande. La stratégie régionale MyTh 2018-2020 a été élaborée et approuvée en novembre 2017.

Aidez-les
concrètement

Paroles du terrain

Kay Reh, 17 ans, blessé par un engin explosif dans son champ
© HI
Mines et autres armes Réadaptation

Kay Reh, 17 ans, blessé par un engin explosif dans son champ

Depuis 2012, Handicap International a sensibilisé près de 13 000 personnes vivant dans les neufs camps de réfugiés situés le long de la frontière entre la Thaïlande et le Myanmar sur les risques liés aux restes explosifs de guerre. Kay Reh, 17 ans, n'a pas pu éviter l'accident.

Covid-19 : protéger les populations vulnérables en Thaïlande
© HI
Prévention Réadaptation

Covid-19 : protéger les populations vulnérables en Thaïlande

Nipaporn Deang-Ro, kinésithérapeute de Handicap International, dispense des soins de réadaptation dans les camps de réfugiés. Il raconte comment l’association s’est adaptée à la pandémie de Covid-19.

Secourir les réfugiés rohingyas coincés dans le Golfe du Bengale et la Mer d’Andaman
© M. A. Islam / HI
Secourir les déplacés/réfugiés Urgence

Secourir les réfugiés rohingyas coincés dans le Golfe du Bengale et la Mer d’Andaman

Dix-huit organisations humanitaires exhortent aujourd’hui les pays du Golfe du Bengale et bordant la Mer d’Andaman à conduire des opérations de recherches et de sauvetage afin de secourir les réfugiés et demandeurs d’asile bloqués en mer.

Aidez-les
concrètement

Situation du pays

Carte des interventions de HI en Thaïlande

Plus de 91 000 réfugiés birmans vivent en Thaïlande et d’innombrables mines antipersonnel jonchent le chemin du retour.

La Thaïlande est l'un des principaux pays d'accueil des demandeurs d'asile et des réfugiés en provenance du Myanmar. Depuis 1984, le pays accueille des populations qui fuient les violences politiques au Myanmar, et plus récemment des migrants économiques. La situation a évolué au Myanmar depuis 2011, notamment grâce à des changements politiques, et le nombre de réfugiés vivant dans les camps diminue progressivement, tout en restant à un niveau élevé. Dans les neuf camps installés le long de la frontière birmano-thaïlandaise, où intervient HI, les conditions de vie sont très précaires, en particulier pour les personnes handicapées. Les réfugiés comptent largement sur l'aide humanitaire fournie par les ONG internationales et les organisations locales.

La région frontalière est toujours polluée par d’innombrables mines. Ces armes constituent un obstacle majeur à un retour volontaire et durable des réfugiés dans leur pays d’origine.

Nombre de personnels de HI : 142

Date d’ouverture du programme : 1982

Nos actions
pays
par pays

Handicap International France est une Association loi 1901| N° SIRET : 327 377 966 00061 | Code APE : 8899B
Lorsque vous faites un don, vous bénéficiez de 75 % de déduction fiscale dans la limite de 1 000 €. Au-delà, la déduction est de 66 %, dans la limite de 20 % de votre revenu net imposable.

*

(format: [email protected])

Je m'inscris