Aller au contenu principal
 
 

Un environnement plus inclusif et accessible permet à Mario de retourner à l’école

Inclusion
Mozambique

Mario Monteiro est un jeune homme qui vit au Mozambique. Avant, dans son école, il était raillé et mis à l’écart. Depuis l’intervention de Handicap International, il s’est fait des amis et peut poursuivre ses rêves.

Au premier plan, Mario est assis dans son fauteuil roulant et son meilleur est derrière lui, qui tient les poignées du fauteuil. Les deux garçons rigolent. En arrière-plan, on devine leur école.

Mario Monteiro et son meilleur ami à l’école Machava A de Matola au Mozambique | © Screen Imagem / HI

Discriminations et préjugés : de véritables obstacles à la scolarité

Mario Rui Monteiro a un handicap physique qui l'oblige à se déplacer à l'aide d’un fauteuil roulant. Le jeune homme allait à l’école primaire Machava A de Matola, dans la banlieue de Maputo. Malheureusement, les discriminations et les obstacles qu’il rencontrait l’ont obligé à abandonner sa scolarité.

« Alors que j’étudiais en première année, j’ai demandé à aller aux toilettes. Mon enseignante m’a accompagné. Mais alors qu’elle me portait, nous sommes tombés tous les deux par terre et nous nous sommes fait mal. Quand elle s’est relevée, elle m’a sommé d’appeler la personne qui s’occupait de moi pour qu’elle vienne me chercher. Elle a m’a chassé de la salle de classe et a ajouté que cette école n’était pas faite pour moi et que je devais rentrer à la maison. Quand ma mère s’est rendue à l’école le lendemain, la directrice lui a affirmé que je n’avais plus le droit d’aller en cours, alors j’ai dû arrêter l’école. »

Adapter l’environnement scolaire et sensibiliser les acteurs

L’enseignante de Mario, Maria, est d’une grande aide pour le jeune homme qui l’apprécie beaucoup. © Screen Imagem / HIGrâce au soutien d'une association locale, Mario a finalement pu reprendre sa scolarité dans la même école. Mais le jeune homme n’était pas au bout de ses peines. Les autres élèves se moquaient de lui et le harcelaient, refusant de l’aider. C’est alors que Mario a fait la connaissance de Handicap International à travers le projet HELASIA qui œuvrait à rendre les écoles plus inclusives.

« Les gens de Handicap International sont intervenus dans mon école : ils m’ont aidé et m’ont soutenu. Quand je leur ai raconté ce que je vivais, ils en ont parlé avec la directrice et avec les professeurs pour m’aider à y mettre un terme. »

Le projet HELASIA a été mis en œuvre dans les villes de Maputo et Matola pour aider les enfants handicapés à avoir accès à l’éducation, un droit universel. Pour cela, Handicap International a identifié et accompagné des enfants handicapés et leur famille, formé des pairs éducateurs – des enfants et des jeunes qui sensibilisent leurs pairs sur les questions de handicap et d’inclusion – et distribué des aides techniques comme des fauteuils roulants, ou des prothèses. L’association a également formé quelques 400 professeurs à l’éducation inclusive et construit des rampes d’accès, pour permettre aux élèves en fauteuil roulant de se déplacer plus facilement dans leur école.

Grâce aux rampes d’accès, Mario peut se déplacer plus aisément dans son école. © Screen Imagem / HI« Avant, il n’y avait pas de rampes à l’école et je tombais souvent. Maintenant qu’il y en a, je peux jouer dans certains endroits de l’école et de la cour. Avant, je n’avais pas d’amis car tout le monde se moquait de moi. Aujourd’hui, j’ai des amis et même un meilleur ami qui est dans ma classe et m'accompagne pour rentrer à la maison. Il m’aide tous les jours pour aller aux toilettes et on participe aux jeux avec les autres élèves. »

Grâce à ces changements, Mario peut enfin étudier sereinement. Il rêve désormais de devenir avocat pour pouvoir défendre tous les enfants qui ont besoin d’aide.

Le projet HELASIA – santé, éducation et moyens de subsistance en Afrique, une approche d'inclusion durable – a été financé par Norad. Il a été mis en œuvre par Handicap International entre 2020 et juin 2023 dans cinq pays : Bénin, Éthiopie, Madagascar, Mozambique et Rwanda. Il a permis à 1 833 enfants handicapés de devenir autonomes, la formation de 1 664 enseignants aux pratiques d'éducation inclusive et une aide sur mesure pour 389 enfants handicapés dans 74 écoles. En outre, 172 organisations locales de personnes handicapées ont été soutenues et renforcées.
Publié le : 15 septembre 2023
Nos actions
pays
par pays

Icône casque microUne question ? Une remarque ? Nous sommes à votre écoute !

Relation Donateurs
Contactez notre équipe du lundi au vendredi de 9h à 18h au 04 78 69 67 00 ou à
[email protected]
Au plaisir d’échanger !
Voir aussi la FAQ

Équipe Mobilisation
Vous souhaitez
devenir bénévole ou partager des idées d’actions solidaires ? Contactez-nous par mail [email protected]

Relations Presse
Journalistes, médias : notre attachée de presse est joignable au 06 98 65 63 94 ou par mail
[email protected] 
Voir l'espace Presse

Collectes frauduleuses

Des escroqueries à la charité peuvent être commises en notre nom dans l'espace public, par téléphone ou par e-mail. Consultez notre page dédiée pour toute information ou contactez-nous directement au 04 78 69 67 00 ou par e-mail : [email protected]

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Après une opération et avec de nouvelles lunettes, Egide retourne en classe
© N. Nyirabageni / HI
Inclusion

Après une opération et avec de nouvelles lunettes, Egide retourne en classe

Egide a 7 ans et vit au Rwanda. Né avec un handicap visuel, il a bénéficié du soutien de Handicap International afin de pouvoir être opéré des yeux. Et avec une nouvelle paire de lunettes, la vie du petit garçon a radicalement changé.

Hassan accompagne les personnes handicapées dans leur insertion professionnelle
© HI
Droit Inclusion

Hassan accompagne les personnes handicapées dans leur insertion professionnelle

Hassan Safssafi, chef de projet adjoint Ergothérapie puis chef de projets Emploi, travaille à Handicap International depuis quatre ans. Il est mobilisé dans l’insertion sociale et économique des personnes handicapées au Maroc.

Dania est fière de contribuer à l’essor de sa communauté
© HI
Inclusion Prévention

Dania est fière de contribuer à l’essor de sa communauté

À Cuba, Handicap International aide les habitants à se préparer aux futures catastrophes naturelles et à accroître leur autonomie et leur résilience. Dania, agricultrice, a reçu de l'aide pour renforcer son exploitation.