Goto main content
 
 

Tous les enfants ensemble à l’école !

Droit Inclusion
International

De nombreux enfants handicapés n'ont jamais été scolarisés. Découvrez l'action de Handicap International pour inclure des enfants sourds et aveugles à l’école primaire.

Un enfant aveugle inclus dans une école en Afrique

Un enfant aveugle inclus dans une école en Afrique | © HI

Une rentrée scolaire, ça se prépare. Surtout quand on est un enfant aveugle ou sourd et que l’école est un monde tout nouveau. Handicap International mobilise ses équipes pour accompagner ces enfants.

Communiquer avec un nouvel entourage

Handicap International enseigne la langue des signes aux enfants malentendants, au moins les notions élémentaires comme l’alphabet, l’écriture des voyelles puis les consonnes, etc. Nos équipes procèdent de façon très progressive. Elles initient également les malvoyants au code Braille, leur apprennent comment placer un papier sur une tablette Braille et à l’utiliser.

Les enfants handicapés vont rentrer dans un monde totalement nouveau : l’école, avec plein d’autres enfants, de nouveaux camarades. Pour qu’ils ne soient pas perdus ni troublés le jour de la rentrée, ils sont préparés : apprentissage des règles de vie à l’école, comme demander l’autorisation avant de sortir de la classe, et des règles ou des gestes de la vie de courante : s’habiller seul, faire sa toilette, bien mâcher et déglutir quand on mange, comment ranger ses affaires quand on est aveugle, comment utiliser des toilettes publiques, etc.

À l’aise dans un nouvel environnement

Le premier jour, les équipes font faire le tour de l’école aux nouveaux élèves handicapés pour qu’ils se familiarisent avec leur environnement scolaire, qu’ils retrouvent facilement les toilettes, comprennent la configuration de la classe...

Quant aux élèves malvoyants, ils ont appris en amont à s’orienter et se déplacer avec une canne blanche.

Enseignants formés

Handicap International sensibilise les enseignants aux besoins spécifiques des enfants handicapés afin de suivre la classe dans de bonnes conditions : les placer devant afin qu’ils entendent bien ce que dit le professeur, leur faire toucher les objets (craie, ardoise, sac, stylo par exemple).

Pour les enfants sourds, nos équipes conseillent au professeur de ne jamais parler en tournant le dos aux élèves, car ils ont besoin de la lecture labiale qui les aide à comprendre et à traiter l’information.

Au lieu de désigner un élève en disant, par exemple, « toi, peux-tu faire cela ? », nous demandons aux équipes enseignantes d’appeler systématiquement chaque enfant par son prénom. Cela facilite l’intégration des enfants aveugles qui vont retenir le nom de chaque élève, leur voix et leur emplacement dans la classe.

Le problème, ce ne sont pas les enfants !

Handicap International a aujourd'hui plus de 15 ans d’expérience dans l’éducation inclusive, c’est-à-dire l’intégration des enfants handicapés dans l’école dite "ordinaire", avec tous les autres enfants. Cela se passe toujours bien. Handicapés ou non, les enfants jouent ensemble, viennent à l’école ensemble. Ce sont les adultes qui sont à l’origine des préjugés sur le handicap. Entre les enfants, il n’y a aucun problème.

> Lire aussi "La moitié des enfants handicapés sont encore exclus du système scolaire", l'interview de notre spécialiste en inclusion


Handicap International et l’éducation inclusive

En 2020, Handicap International mène 52 projets dans près de 30 pays en Afrique de l’Ouest, centrale, du Nord et de l’Est, au Moyen-Orient et en Asie. Le travail de ses équipes se concentre particulièrement sur les enfants handicapés - les jeunes « apprenants » les plus vulnérables et exclus dans le monde - dans les contextes d’urgence humanitaire tout comme dans les contextes de développement. Handicap International vise à renforcer la scolarisation des enfants et des jeunes adultes handicapés à l’école pour qu'ils aient les mêmes chances que les autres.

Publié le : 20 novembre 2020
Nos actions
pays
par pays

Icône casque microUne question ? Une remarque ? Nous sommes à votre écoute !

Relation Donateurs
Contactez notre équipe du lundi au vendredi de 9h à 18h au 04 78 69 67 00 ou à
[email protected]
Au plaisir d’échanger !
Voir aussi la FAQ

Équipe Mobilisation
Vous souhaitez
devenir bénévole ou partager des idées d’actions solidaires ? Contactez-nous par mail [email protected]

Relations Presse
Journalistes, médias : notre attachée de presse est joignable au 06 98 65 63 94 ou par mail
[email protected] 
Voir l'espace Presse

Collectes frauduleuses

Des escroqueries à la charité peuvent être commises en notre nom dans l'espace public, par téléphone ou par e-mail. Consultez notre page dédiée pour toute information ou contactez-nous directement au 04 78 69 67 00 ou par e-mail : [email protected]

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

25 ans du Traité d’Ottawa : la lutte contre les mines est loin d’être terminée
© ICBL
Mines et autres armes

25 ans du Traité d’Ottawa : la lutte contre les mines est loin d’être terminée

Il y a 25 ans, la signature du Traité d'interdiction des mines antipersonnel – dit Traité d'Ottawa – a marqué une victoire diplomatique et de la société civile sans précédent. Mais depuis 2014, les mines ont fait leur réapparition dans les conflits, avec une augmentation conséquente du nombre de victimes.

Le Grand Entretien : épisode 3 avec Anne Héry
© HI
Stop aux bombardements des civils

Le Grand Entretien : épisode 3 avec Anne Héry

Découvrez en vidéo le rôle du plaidoyer à Handicap International et la genèse du combat contre les bombardements en zones peuplées dans cet entretien avec Anne Héry, Directrice du Plaidoyer et de Relations Institutionnelles de l'association, enregistré la veille de l'adoption de l'accord international visant à mieux protéger les civils de l'utilisation des armes explosives en zones peuplées, le 18 novembre 2022.

L'éducation inclusive pour assurer à Patrick un avenir plus serein
© M. Maimuna / HI
Inclusion

L'éducation inclusive pour assurer à Patrick un avenir plus serein

Patrick, 12 ans, bénéficie d'un apprentissage numérique dans le camp de réfugiés de Kakuma au Kenya. Grâce à des supports accessibles et adaptés, il est prêt à atteindre tous ses objectifs professionnels.