Goto main content
 
 

Sundari, 11 ans : « Je veux devenir médecin »

Inclusion
Népal

Sundari a un handicap intellectuel. Grâce à l'équipe de Handicap International au Népal, elle est inscrite dans une classe adaptée à son handicap et aime l'école.

Sundari devant la classe parlant des cellules animales. | © P. Gairapipli / HI

Aujourd'hui Sundari va à l'école comme n'importe quel autre enfant, grâce à Handicap International.

Sundari veut devenir médecin

Sundari est en 5e. Elle vit littéralement dans l'école puisqu'elle est pensionnaire, son village étant situé à une centaine de kilomètres... Elle adore les sciences. Un jour, elle a fait une présentation à ses camarades de classe dans laquelle elle a dessiné une cellule animale sur le tableau blanc et a parlé de ses différentes parties.

« Je veux devenir médecin un jour pour sauver la vie des gens et aider les personnes âgées. »

Sundari, 11 ans

Bipana, la meilleure amie de Sundari

Sundari est toujours avec sa meilleure amie, Bipana. Cette dernière nous confie :

Bipana et Sundari« Sundari est très ouverte et c’est une vraie amie, mais elle se met parfois en colère et je n'aime pas ça. Mais je peux la calmer très rapidement. »

Ludo est le jeu préféré de Sundari. Elle aime jouer à ce jeu de société avec son amie Bipana.

Une classe spécialisée

La classe de l'école de Sundari accueille 30 enfants handicapés. L'enseignement est adapté à leurs handicaps. On leur apprend les bases : les alphabets népalais et anglais, les chiffres, les mots, les parties du corps, ainsi que l'hygiène et les soins personnels. Lorsque les élèves sont à niveau, ils rejoignent une classe ordinaire.

« Sundari a été inscrite dans la classe spécialisée – une classe où les enfants atteints de déficience intellectuelle étudient ensemble – lorsqu'elle avait 5 ans. Elle a été inscrite pendant ses années de développement de la petite enfance et a beaucoup depuis progressé. Elle est maintenant deuxième de sa classe. »

Bhupendra Khadka, le professeur de Sundari

L'âge des enfants dans les classes spécialisées varie de 7 à 17 ans, certains ayant même une vingtaine d'années. Comme Sundari, certains d'entre eux passent dans des classes ordinaires supérieures après quelques années dans une classe spécialisée.

HI soutient 50 classes spécialisées

Au cours des quatre dernières années, la classe spécialisée de l'école a été soutenue par Handicap International et son partenaire local HUSADEC (Human rights, Social Awareness and Development Centre). Les classes spécialisées accueillent des enfants souffrant de divers handicaps, y compris des handicaps sensoriels et intellectuels.

Seules 380 des 30 000 écoles du Népal disposent de classes spécialisées et Handicap International en soutient une cinquantaine, en fournissant du matériel pédagogique adapté aux besoins des enfants handicapés, notamment des livres en braille ou des applications mobiles d'apprentissage de la langue des signes. D'autres matériels de soutien comprennent des lettres en mousse, des balles magiques, des cartes de mots, des balles molles, des livres d'histoires dans les langues locales, de la papeterie, etc.

Handicap International a également fourni des kits d'hygiène et des sacs scolaires à 500 élèves handicapés dans 46 classes spécialisées à travers 10 districts pour les aider à continuer à apprendre pendant l'épidémie de Covid en 2020-2021. L'association a également formé les enseignants à adapter leurs méthodes d'enseignement aux besoins des enfants handicapés.

Acceptation des enfants handicapés

Uttam Prasad Bhattarai, le directeur de l'école de Sundari, explique que dans les villages ruraux, l'acceptation des enfants handicapés est difficile.

« Il y a une stigmatisation sociale associée au handicap. Lorsque les enfants handicapés, en particulier les enfants handicapés intellectuels, entrent dans une classe ordinaire après leur examen d'entrée, certains parents d'enfants sans handicap hésitent à les envoyer dans cette école. Les enfants handicapés ont tendance à s'inscrire à l'école à un âge plus tardif que leurs pairs et sont donc plus âgés que leurs camarades de classe. »

Uttam Prasad Bhattarai, directeur de l'école

Handicap International et son partenaire local continuent de se battre pour l'accès à l'éducation des enfants handicapés.


Le soutien précieux de l'USAID

Les classes spécialisées sont soutenues par Handicap International et son partenaire local depuis mai 2018 dans le cadre du programme "Lecture pour tous". Ce programme est rendu possible grâce au soutien généreux de l'Agence américaine pour le développement international (USAID).

Publié le : 20 juillet 2022
Nos actions
pays
par pays

Icône casque microUne question ? Une remarque ? Nous sommes à votre écoute !

Relation Donateurs
Contactez notre équipe du lundi au vendredi de 9h à 18h au 04 78 69 67 00 ou à
[email protected]
Au plaisir d’échanger !
Voir aussi la FAQ

Équipe Mobilisation
Vous souhaitez
devenir bénévole ou partager des idées d’actions solidaires ? Contactez-nous par mail [email protected]

Relations Presse
Journalistes, médias : notre attachée de presse est joignable au 06 98 65 63 94 ou par mail
[email protected] 
Voir l'espace Presse

Collectes frauduleuses

Des escroqueries à la charité peuvent être commises en notre nom dans l'espace public, par téléphone ou par e-mail. Consultez notre page dédiée pour toute information ou contactez-nous directement au 04 78 69 67 00 ou par e-mail : [email protected]

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

L'éducation inclusive pour assurer à Patrick un avenir plus serein
© M. Maimuna / HI
Inclusion

L'éducation inclusive pour assurer à Patrick un avenir plus serein

Patrick, 12 ans, bénéficie d'un apprentissage numérique dans le camp de réfugiés de Kakuma au Kenya. Grâce à des supports accessibles et adaptés, il est prêt à atteindre tous ses objectifs professionnels.

Travail et accessibilité : l'histoire de Zawadi
© E. Koka / HI
Inclusion Réadaptation

Travail et accessibilité : l'histoire de Zawadi

Zawadi vit dans le camp de réfugiés de Kakuma au Kenya, où elle gère une petite entreprise. Au travers de formations, Handicap International l'a aidée à faire face aux effets du Covid et à développer son activité.

Au Togo, HI aide les jumeaux Yentougle et Yenhame à aller à l’école
© HI
Inclusion

Au Togo, HI aide les jumeaux Yentougle et Yenhame à aller à l’école

Yentougle et Yenhame, 13 ans, sont jumeaux et ont tous les deux un handicap visuel. Avec le soutien de Handicap International, ils bénéficient d’un accompagnement sur mesure qui leur permet de poursuivre leur cursus scolaire.