Goto main content
 
 

« Les personnes handicapées ont une vie beaucoup plus difficile que les autres »

Inclusion
Laos

Monsieur Khamphong est handicapé. En 2006, il se faisait opérer de la jambe à cause d’une goutte aiguë mais il contractait ensuite une infection osseuse à la cheville. Il est aujourd'hui soutenu par les équipes de Handicap International.

Portrait de M. Khamphong au Laos

© HI

Monsieur Khamphong est handicapé depuis 2006. Il perd de la mobilité à cause de problèmes de santé à la jambe. Handicap International le soutient dans son activité d’élevage de bétails.

Avant son handicap

Monsieur Khamphong vit à Ban Mor, dans le district de Huameuang, dans la province de Houphan au Laos. Il vit de l’agriculture et de la collecte de produits forestiers saisonniers pour les vendre et pour sa propre consommation. Il est très engagé au sein de sa communauté et est même membre de l'équipe de sécurité du village.

Ses problèmes de santé

En 2006, âgé de 23 ans, il développe une goutte aiguë dans la jambe gauche et doit subir une opération. Sa santé s'est aggravée lorsqu'il développe une infection osseuse post-chirurgicale à la cheville. Aujourd’hui, à 39 ans, Monsieur Khamphong a une déformation de la jambe qui le fait beaucoup souffrir et réduit sa mobilité.

Il ne peut plus être membre de la sécurité de son village et rencontre de nombreuses difficultés dans sa vie quotidienne. Il ne peut pas travailler autant qu'avant et gagne moins d’argent.

HI lui vient en aide

Handicap International lui vient en aide pour compenser les baisses de revenus liées à son handicap. L’association lui fournit un soutien pour ses activités de production d'animaux de ferme.

« Les personnes handicapées ont une vie beaucoup plus difficile que les autres. Ce n'est pas drôle quand quelqu'un se moque de vous en imitant votre façon de marcher. Nous pouvons faire beaucoup de choses. Nous avons juste besoin de soutien pour améliorer nos conditions de vie. »

M. Khamphong

Malgré sa mobilité réduite, Monsieur Khamphong n'a jamais baissé les bras et se bat pour faire vivre sa famille. Mis à part l'élevage, son autre rêve est d'ouvrir un atelier de réparation de motos et de gagner suffisamment d'argent pour subvenir aux besoins de sa famille.

Publié le : 8 août 2022
Nos actions
pays
par pays

Icône casque microUne question ? Une remarque ? Nous sommes à votre écoute !

Relation Donateurs
Contactez notre équipe du lundi au vendredi de 9h à 18h au 04 78 69 67 00 ou à
[email protected]
Au plaisir d’échanger !
Voir aussi la FAQ

Équipe Mobilisation
Vous souhaitez
devenir bénévole ou partager des idées d’actions solidaires ? Contactez-nous par mail [email protected]

Relations Presse
Journalistes, médias : notre attachée de presse est joignable au 06 98 65 63 94 ou par mail
[email protected] 
Voir l'espace Presse

Collectes frauduleuses

Des escroqueries à la charité peuvent être commises en notre nom dans l'espace public, par téléphone ou par e-mail. Consultez notre page dédiée pour toute information ou contactez-nous directement au 04 78 69 67 00 ou par e-mail : [email protected]

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Laos : 50 ans après, le triste héritage de la guerre du Vietnam
© Tim Dirven - Panos
Mines et autres armes

Laos : 50 ans après, le triste héritage de la guerre du Vietnam

50 ans après les Accords de Paris du 27 janvier 1973, l’héritage des bombardements massifs lors de la guerre du Vietnam est bien tangible. Le Laos voisin a été particulièrement touché, alors même qu’il n’était pas partie au conflit. Le pays est aujourd’hui considéré comme l’un des plus pollués au monde par les armes à sous-munitions.

Rien ne peut arrêter Prabin !
© A. Thapa / HI
Inclusion Réadaptation

Rien ne peut arrêter Prabin !

Prabin, 6 ans, est né avec une partie de sa jambe droite non développée. Handicap International l'a rencontré il y a cinq ans au centre de réadaptation de Biratnagar, au Népal. Depuis, il a réalisé d'énormes progrès.

Raphaël, 12 ans : « Mes béquilles sont géniales »
© T. Freteur / HI
Inclusion

Raphaël, 12 ans : « Mes béquilles sont géniales »

Depuis qu’il bénéficie de béquilles adaptées, Raphaël peut se déplacer beaucoup plus facilement et de façon plus autonome. Il peut même se rendre à l’école sans aucune aide !