Aller au contenu principal
 
 

HI soutient les familles confrontées à l'insécurité alimentaire

Prévention Réadaptation
Madagascar

Odile a du mal à nourrir suffisamment son fils Nasolo. Handicap International propose une thérapie de stimulation pour prévenir les conséquences de la malnutrition chez les enfants malgaches.

Nasolo et sa mère Odile lors d'une séance de thérapie de stimulation avec le kinésithérapeute Jean Noël à Tuléar, Madagascar.

Nasolo et sa mère Odile lors d'une séance de thérapie de stimulation avec le kinésithérapeute Jean Noël à Tuléar, Madagascar. | © Parany.Photo / HI

Reconnaître les signes de la malnutrition

Odile tient Nasolo devant l'hôpital régional de Tuléar. © R.CREWS / HI« Mon fils de 16 mois, Nasolo, a un poids insuffisant pour son âge. Il a du mal à tenir les objets dans ses mains et il ne peut pas encore marcher », explique Odile. « Un agent communautaire est venu chez nous et a constaté que Nasolo était mal nourri. »

Handicap International forme des agents communautaires à reconnaître les signes de malnutrition et de vulnérabilité. Ils se rendent ensuite dans les communautés des environs de Tuléar où la malnutrition est courante en raison des taux de pauvreté élevés et de la diminution des réserves alimentaires due à une sécheresse persistante. Les agents communautaires identifient les enfants qui pourraient avoir besoin d'une thérapie de stimulation et du soutien de Handicap International. Si elle n'est pas traitée, la malnutrition peut provoquer des retards de développement chez les jeunes enfants, ce qui peut entraîner des handicaps à long terme ou des troubles neurologiques.

Après avoir rencontré l'agent communautaire, Odile a été encouragée à inscrire Nasolo à une thérapie de stimulation de la petite enfance au centre de réadaptation de l'hôpital de Tuléar, où Handicap International utilise une réadaptation basée sur le jeu pour encourager le développement physique et cognitif des enfants sous-alimentés.

HI soutient les familles vulnérables  

Nasolo pousse une voiture jouet pendant la thérapie de stimulation. © Parany.Photo / HILa mère de Nasolo, Odile, n'a que 18 ans et élève seule son fils. Elle n'a pas pu trouver de travail, ce qui rend difficile la tâche de fournir une nourriture suffisante à son unique enfant. Pour l'instant, elle dépend entièrement de sa mère pour s'occuper d'elle et de Nasolo.  

Odile habite à 50 km du centre et doit faire une heure et demie de route pour amener Nasolo. Pour la soutenir, elle et les autres familles dont les enfants suivent une thérapie de stimulation, Handicap International organise et prend en charge les frais de déplacement jusqu'au centre, y compris le taxi-bus pour leurs déplacements, et l'hébergement s'ils doivent passer la nuit. L'organisation couvre également les frais de nourriture pendant leur séjour et le coût des services de réadaptation.

Nasolo apprend à saisir les objets en jouant du tambour. © Parany.Photo / HINasolo assiste à sa troisième séance de thérapie de stimulation avec les kinésithérapeutes et poursuit certains exercices lorsqu'il est à la maison avec sa mère. Les premiers résultats sont déjà visibles.

« Il ne peut pas encore marcher, mais il est maintenant capable de tenir des objets dans sa main », explique Odile. « Il adore les jouets et il aime venir ici où il peut jouer. Je suis très heureuse maintenant qu'il a commencé à montrer des progrès. »

Live Madagascar le 11 juillet à 16h30 :

Publié le : 8 juillet 2022
Nos actions
pays
par pays

Icône casque microUne question ? Une remarque ? Nous sommes à votre écoute !

Relation Donateurs
Contactez notre équipe du lundi au vendredi de 9h à 18h au 04 78 69 67 00 ou à
[email protected]
Au plaisir d’échanger !
Voir aussi la FAQ

Équipe Mobilisation
Vous souhaitez
devenir bénévole ou partager des idées d’actions solidaires ? Contactez-nous par mail [email protected]

Relations Presse
Journalistes, médias : notre attachée de presse est joignable au 06 98 65 63 94 ou par mail
[email protected] 
Voir l'espace Presse

Collectes frauduleuses

Des escroqueries à la charité peuvent être commises en notre nom dans l'espace public, par téléphone ou par e-mail. Consultez notre page dédiée pour toute information ou contactez-nous directement au 04 78 69 67 00 ou par e-mail : [email protected]

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Handicap International aide Ahmad à créer son entreprise
© D. Ginsberg / HI
Inclusion Réadaptation

Handicap International aide Ahmad à créer son entreprise

Après avoir été blessé lors de la crise syrienne, Ahmad ne pouvait pas garder son travail. Handicap International lui a fourni la formation et les ressources pour créer une entreprise à domicile.

Avotavy retrouve confiance en elle
© Parany.Photo / HI
Réadaptation

Avotavy retrouve confiance en elle

Avotavy, 9 ans, passait toutes ses journées seule à cause de son handicap. Grâce aux soins de réadaptation dispensés par les équipes de Handicap International, elle a gagné en mobilité et acquis la confiance nécessaire pour se faire des amis.

« Je vais partout là où on a besoin de moi pour les urgences »
© HI
Réadaptation Urgence

« Je vais partout là où on a besoin de moi pour les urgences »

Virginie Duclos, 32 ans, est cheffe de projet Réadaptation dans l'équipe d'urgence de Handicap International. Elle partage son quotidien au travail.

*

(format: [email protected])

Je m'inscris