Goto main content
 
 

HI aide Shelcia à vivre sa passion pour l’école

Inclusion
Mozambique

Joyeuse et très intelligente, Shelcia adore aller à l’école et jouer avec ses meilleures amies. Elle rêve de devenir médecin.

Shelcia, 8 ans, est une écolière passionnée qui veut devenir médecin. Matola, Mozambique.

Shelcia, 8 ans, est une écolière passionnée qui veut devenir médecin. | © S. Roche / HI

Shelcia, 8 ans, vit avec ses parents et sa cousine à Matola, une banlieue de Maputo, la capitale du Mozambique. La fillette est née avec un handicap physique et moteur qui l’empêche de marcher seule. Elle se déplace en fauteuil roulant et a besoin d’aide pour effectuer certains gestes du quotidien, comme se laver.

Shelcia est une fillette au caractère très enjoué. Comme elle est spontanée et très sociable, elle se fait facilement des camarades. Elle a d’ailleurs de nombreux amis dans son quartier, avec qui elle adore passer du temps.

Une écolière passionnée

Shelcia est en troisième année à l’école primaire Patrice Lumumba. Cette école inclusive accueille des élèves handicapés grâce à l’accompagnement adapté des professeurs. Filomena, la maîtresse de Shelcia, est très attentive aux besoins de la fillette et la fait participer à toutes les activités.

« Mon institutrice est super ! Mes camarades de classe sont aussi très gentils. Ils m’aident pendant le cours et à la récréation, nous nous amusons tous ensemble. Pendant la pause, j’aime bien rester dans la classe et faire rire mes amis. J’ai des milliers d’amis à l’école ! Mes meilleures amies sont Yumina, Leonelcia, Hortência, Estesse, Albertina et Leotência. »

Aller à l’école a complètement changé sa vie. Elle s’est découvert une vraie soif d’apprendre et elle s’applique beaucoup. « J’adore aller à l’école, explique Shelcia. J’aime beaucoup apprendre. Je sais déjà compter et maintenant j’apprends à écrire les voyelles. » La fillette est pleine d’ambitions et ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. Car Shelcia veut devenir médecin avec un but clair dans sa tête : elle veut pouvoir, elle aussi, aider d’autres enfants.

Un accompagnement spécifique pour apprendre

Auparavant, Shelcia avait des difficultés pour écrire. En effet, son fauteuil roulant l’empêchait de s’asseoir face à un pupitre. Sans table sur laquelle s’appuyer, elle devait écrire à l’aide de ses jambes. À travers son projet d’éducation inclusive, Handicap International a accompagné sa famille, déterminée à trouver une solution. Son père lui a installé un pupitre personnalisé, grâce à une planche en bois fixée à son fauteuil roulant. Shelcia peut désormais y placer son cahier et ses livres à la bonne hauteur, et écrire avec ses mains.

Son père, Ananias, a sollicité un appui pédagogique pour Shelcia, afin de l’aider à développer ses capacités et à poursuivre son parcours scolaire. Cristina et Gláucia, membres de l’équipe de Handicap International au Mozambique, leur fournissent un soutien spécifique et organisent régulièrement des séances d’accompagnement et de sensibilisation, en personne ou par téléphone. « Elles viennent souvent à la maison et m’aident beaucoup. Elles sont mes rocs, car elles me soutiennent énormément », confie Ananias.

À l’école inclusive, on apprend à s’entraider

L’école de Shelcia est un peu éloignée de sa maison. Comme la fillette ne peut pas s’y rendre seule, son père et sa cousine l’aident. Ananias témoigne : « Ma fille se déplace facilement à la maison ou à l’école. Par contre, c’est plus difficile pour elle d’utiliser les transports en communs parce que les gens ne font pas attention à son handicap : ils ne lui laissent pas la priorité, par exemple ».

« Tout se passe bien à l’école et l’institutrice de Shelcia est formidable : elle l’aide énormément dans son apprentissage. Ma fille a été très bien accueillie par son institutrice et par ses camarades. Le fait que l’école soit inclusive est essentiel, car c’est une étape de plus vers l’inclusion des enfants handicapés. Dans une école inclusive, on apprend aux enfants à s’aider et à se soutenir les uns les autres. Ainsi, les autres enfants apprennent que le handicap ne rend pas différent. »

Ananias, père de Shelcia

La famille de Shelcia est plutôt modeste et n’a pas les moyens d’acheter les médicaments prescrits pour la fillette. Son père ne travaille pas et prend soin d’elle. Il est convaincu de ses capacités : « Ma fille est très intelligente. Je sais qu’elle continuera ses études et ira à l’université ».

Publié le : 27 juillet 2022
Nos actions
pays
par pays

Icône casque microUne question ? Une remarque ? Nous sommes à votre écoute !

Relation Donateurs
Contactez notre équipe du lundi au vendredi de 9h à 18h au 04 78 69 67 00 ou à
[email protected]
Au plaisir d’échanger !
Voir aussi la FAQ

Équipe Mobilisation
Vous souhaitez
devenir bénévole ou partager des idées d’actions solidaires ? Contactez-nous par mail [email protected]

Relations Presse
Journalistes, médias : notre attachée de presse est joignable au 06 98 65 63 94 ou par mail
[email protected] 
Voir l'espace Presse

Collectes frauduleuses

Des escroqueries à la charité peuvent être commises en notre nom dans l'espace public, par téléphone ou par e-mail. Consultez notre page dédiée pour toute information ou contactez-nous directement au 04 78 69 67 00 ou par e-mail : [email protected]

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

L'éducation inclusive pour assurer à Patrick un avenir plus serein
© M. Maimuna / HI
Inclusion

L'éducation inclusive pour assurer à Patrick un avenir plus serein

Patrick, 12 ans, bénéficie d'un apprentissage numérique dans le camp de réfugiés de Kakuma au Kenya. Grâce à des supports accessibles et adaptés, il est prêt à atteindre tous ses objectifs professionnels.

Travail et accessibilité : l'histoire de Zawadi
© E. Koka / HI
Inclusion Réadaptation

Travail et accessibilité : l'histoire de Zawadi

Zawadi vit dans le camp de réfugiés de Kakuma au Kenya, où elle gère une petite entreprise. Au travers de formations, Handicap International l'a aidée à faire face aux effets du Covid et à développer son activité.

Au Togo, HI aide les jumeaux Yentougle et Yenhame à aller à l’école
© HI
Inclusion

Au Togo, HI aide les jumeaux Yentougle et Yenhame à aller à l’école

Yentougle et Yenhame, 13 ans, sont jumeaux et ont tous les deux un handicap visuel. Avec le soutien de Handicap International, ils bénéficient d’un accompagnement sur mesure qui leur permet de poursuivre leur cursus scolaire.