Goto main content
 
 

Blessé par un reste explosif de guerre, Enayatullah remarche grâce à HI

Mines et autres armes Réadaptation
Afghanistan

Enayatullah est un garçon de 9 ans qui a perdu sa jambe lors de l’explosion d’un reste explosif de guerre en Afghanistan. Il est aujourd'hui soutenu par Handicap International.

Enayatullah lors d’une séance de réadaptation avec son kinésithérapeute. Handicap International Afghanistan

Enayatullah lors d’une séance de réadaptation avec son kinésithérapeute. | © HI

Enayatullah, 9 ans, a survécu à un reste explosif en Afghanistan. Amputé de la jambe droite, il marche à nouveau grâce à sa prothèse et à la rééducation fournies par les équipes de Handicap International sur place.

L'accident

Enayatullah joue avec d’autres enfants devant sa maison, dans un village à une trentaine de kilomètres de Kandahar. Avec ses amis, il trouve des restes de bombes qui explosent et tuent 4 enfants et blessé 6 autres, dont Enayatullah et sa cousine de 8 ans. Il perd sa jambe droite.

Personne ne sait exactement ce qu’étaient ces restes explosifs mais il semblerait qu'il s'agisse de munitions abandonnées suite aux combats qui ont eu lieu dans la région en 2021.

Enayatullah est emmené en urgence à l'hôpital régional de Mirwais à Kandahar. Il y reste pendant 40 jours pour se faire opérer et être amputé de la jambe droite, trop abimée pour être sauvée. Lorsque son état de santé s’améliore, il est orienté vers le centre de réadaptation de Kandahar géré par Handicap International.

En Afghanistan, Enayatullah avec sa prothèse dans le centre de réadaptation de Handicap International. © HIGrâce à l'association, il reçoit une prothèse et suit des séances de réadaptation.

Lors des premières sessions, il est très nerveux, traumatisé par l’accident. Mais peu à peu, il se sent à l’aise avec l’équipe et coopère volontiers pour les exercices de kinésithérapie.

Depuis sa première consultation le 22 novembre 2021, il s'est déjà rendu 5 fois au centre pour des exercices de réadaptation physique et recevoir des aides à la marche, pour le moulage de ses prothèses et les premiers essayages jusqu’à la livraison finale de la prothèse. En raison de sa croissance, il reviendra régulièrement au centre pour le remplacement et si besoin la réparation de son appareillage.

La nouvelle vie d'Enayatullah

Aujourd'hui, Enayatullah est autonome. Il marche à nouveau seul grâce à sa prothèse. Il peut se déplacer et jouer avec ses camarades, aller à l’école – soit toutes les activités du quotidien – sans grande difficulté. Enayatullah peut se déplacer avec sa famille pour voir des proches et profiter de la vie.

Enayatullah aime jouer aux petites voitures. Quand on lui demande ce qu'il voudrait faire quand il sera grand, il répond "conduire des camions !".

Publié le : 15 septembre 2022
Nos actions
pays
par pays

Icône casque microUne question ? Une remarque ? Nous sommes à votre écoute !

Relation Donateurs
Contactez notre équipe du lundi au vendredi de 9h à 18h au 04 78 69 67 00 ou à
[email protected]
Au plaisir d’échanger !
Voir aussi la FAQ

Équipe Mobilisation
Vous souhaitez
devenir bénévole ou partager des idées d’actions solidaires ? Contactez-nous par mail [email protected]

Relations Presse
Journalistes, médias : notre attachée de presse est joignable au 06 98 65 63 94 ou par mail
[email protected] 
Voir l'espace Presse

Collectes frauduleuses

Des escroqueries à la charité peuvent être commises en notre nom dans l'espace public, par téléphone ou par e-mail. Consultez notre page dédiée pour toute information ou contactez-nous directement au 04 78 69 67 00 ou par e-mail : [email protected]

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

La réponse de Handicap International au tremblement de terre
© HI
Réadaptation Urgence

La réponse de Handicap International au tremblement de terre

Myriam Abord-Hugon, responsable du programme de Handicap International en Syrie, explique la situation et les actions de l'association suite au violent séisme du 6 février.

Séisme du 6 février : « Je crains que le nombre de morts continue à augmenter... »
© Partenaire de HI dans le Nord de la Syrie
Réadaptation Urgence

Séisme du 6 février : « Je crains que le nombre de morts continue à augmenter... »

Sharif est chirurgien dans un hôpital partenaire de Handicap International dans le Nord de la Syrie, près de la frontière turque. Il raconte ce qu'il voit après le terrible séisme du 6 février.

Le rêve de Forida devenu réalité : ses deux filles jouent avec les autres enfants
© F. Kabir / HI
Réadaptation Santé

Le rêve de Forida devenu réalité : ses deux filles jouent avec les autres enfants

Mère de famille Rohingya réfugiée au Bangladesh, Forida peut compter sur le soutien de Handicap International pour accompagner ses deux filles handicapées vers plus d’autonomie.