Goto main content
 
 

Covid-19 : près de 1 000 séances de réadaptation en ligne pour les patients népalais

Réadaptation Santé
Népal

Comme dans beaucoup d'autres pays, Handicap International a adapté ses activités au Népal en raison de la crise sanitaire. Lorsque c'est possible, les séances de réadaptation se déroulent à distance, par téléphone ou via WhatsApp.

Lorsque la séance n'est pas possible par téléphone ou WhatsApp, les gestes barrières sont respectés. Sessions de réadaptation au Népal par Handicap International.

Lorsque la séance n'est pas possible par téléphone ou WhatsApp, les gestes barrières sont respectés. | © HI

1 000 séances de réadaptation à distance

Dans le contexte d’épidémie de Covid-19, Handicap International a adapté sa manière de travailler afin de poursuivre les séances de réadaptation auprès des patients qui en avaient besoin. Près de 1 000 séances ont notamment été menées en ligne, par téléphone ou via WhatsApp, lorsque les kinésithérapeutes ne pouvaient plus se rendre au domicile des patients.

La réadaptation est un projet crucial de Handicap International au Népal, notamment depuis le séisme qui a frappé le pays en avril 2015 et fait de nombreuses victimes qui ont toujours besoin de suivi. L’association soutient cinq centres de réadaptation et permet à des milliers de Népalais de bénéficier de soins de kinésithérapie, d’être appareillés, etc.

32 000 masques et des outils de sensibilisation accessibles

Par ailleurs, nos équipes ont distribué plus de 32 000 masques, du désinfectant, du gel hydroalcoolique et plus de 16 000 paires de gants aux personnes qui en avaient besoin (province de Karnali, Lumbini et autres). L’association a également sensibilisé la population au Covid-19 : risques de transmission, moyens de prévention et gestes barrières, etc. Parmis les outils proposés : des vidéos, des fascicules et des posters (en lien avec le Nepal Health Education Information Communication Center - NHEICC, l’OMS et le National Federation of the Disabled Nepal).

En partenariat avec l’Organisation mondiale de la Santé, les vidéos ont été adaptées aux personnes souffrant de problèmes d’audition (sous-titrées et en langue des signes). Deux d'entre elles ont été diffusées à la télévision népalaise.

Publié le : 10 novembre 2020
Nos actions
pays
par pays

Icône casque microUne question ? Une remarque ? Nous sommes à votre écoute !

Relation Donateurs
Contactez notre équipe du lundi au vendredi de 9h à 18h au 04 78 69 67 00 ou à
[email protected]
Au plaisir d’échanger !
Voir aussi la FAQ

Équipe Mobilisation
Vous souhaitez
devenir bénévole ou partager des idées d’actions solidaires ? Contactez-nous par mail [email protected]

Relations Presse
Journalistes, médias : notre attachée de presse est joignable au 06 98 65 63 94 ou par mail
[email protected] 
Voir l'espace Presse

Collectes frauduleuses

Des escroqueries à la charité peuvent être commises en notre nom dans l'espace public, par téléphone ou par e-mail. Consultez notre page dédiée pour toute information ou contactez-nous directement au 04 78 69 67 00 ou par e-mail : [email protected]

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Jolie et Lydia, deux sœurs réfugiées et handicapées accompagnées par HI
© E. Sellers / HI
Réadaptation

Jolie et Lydia, deux sœurs réfugiées et handicapées accompagnées par HI

La famille de Jolie et Lydia a fui les violences en RDC pour se réfugier dans le camp de Kalobeyei au Kenya. Handicap International soutient ces sœurs toutes deux handicapées.

« Nous avons besoin de soutien psychosocial comme nous avons besoin d’eau au quotidien »
© HI
Santé

« Nous avons besoin de soutien psychosocial comme nous avons besoin d’eau au quotidien »

Après que sa maison a pris le feu pendant son sommeil, Hawa a développé un stress émotionnel. Le soutien psychosocial fourni par Handicap International l’a aidée à retrouver une certaine tranquillité d’esprit.

« Avant, je voulais juste remarcher. Grâce à HI, je crois que je peux courir ! »
© HI
Réadaptation Urgence

« Avant, je voulais juste remarcher. Grâce à HI, je crois que je peux courir ! »

Comme de nombreux Ukrainiens, Nadezhda vit dans des conditions de santé précaires, aggravées par la guerre. La réadaptation fournie par Handicap International lui a permis de soulager ses douleurs et de retrouver de l'énergie.

*

(format: [email protected])

Je m'inscris