Goto main content
 
 

Aider les plus fragiles à se protéger

Urgence
Madagascar

Le cyclone Batsirai devrait atteindre Madagascar dans les prochaines heures. Dans ce pays, Handicap International intervient sur la préparation aux catastrophes afin de préserver les populations.

Image satellite du cyclone Batsirai à l'approche des côtes malgaches le 4 février 2022

Image satellite du cyclone Batsirai à l'approche des côtes malgaches le 4 février 2022 | © Cyclocane

« Madagascar est malheureusement régulièrement confrontée à des catastrophes. »

Vincent Dalonneau, directeur de Handicap International à Madagascar

Il y a quelques jours, la tempête tropicale Ana a fait près de 50 morts dans le pays, et des dizaines de milliers de maisons ont été endommagées. 130 000 personnes ont été contraintes de partir de leurs habitations, des gymnases et des écoles ont été transformés en hébergement d’urgence. À cause de rivières en crue, des ponts se sont effondrés, les inondations ont également détruit des élevages et des zones agricoles… C’est dans ce contexte que ce nouveau cyclone Batsirai arrive, aggravant ainsi l’impact d'Ana. Les habitants n’ont pas fini de panser les plaies de cette précédente tempête, et ils doivent déjà se protéger d’un nouveau danger. Le pire sera à venir par la suite après la destruction des récoltes et donc des moyens de subsistances des populations...

Ne pas oublier les personnes handicapées

Présente depuis près de 35 ans à Madagascar, Handicap International conduit notamment dans le pays des projets de réduction des risques de catastrophes.

Vincent Dalonneau ajoute : « Dans un pays qui manque d’infrastructures, avec des zones difficiles d’accès, et des services médicaux souvent très insuffisants, il est indispensable de donner aux populations les plus fragiles les moyens de se mettre à l’abri. C’est le sens de ces projets qui permettent aux familles d’identifier des refuges tels que des écoles, de mieux se préparer au sein des ménages... En tenant compte de la situation des personnes handicapées, des personnes âgées, qui ont besoin d’aide pour se rendre dans ces abris. Quand un cyclone survient, imaginez ce que peut être la situation d’une personne en fauteuil roulant qui doit rapidement rejoindre un refuge par un chemin escarpé… Le travail avec les organisations locales, avec les services de secours, vise donc à faire en sorte que personne ne soit oublié ».  

Les côtes très menacées

« Nous avons organisé nos équipes pour être prêts à nous déployer sur les zones touchées, dès que le danger sera écarté. »

Vincent Dalonneau

« Le but est de pouvoir intervenir auprès des personnes les plus vulnérables le plus rapidement possible, avec des kits de premières nécessités », renchérit Vincent Dalonneau. Selon les services de la météo malgache, les zones côtières sont particulièrement menacées par des risques de submersion marine. Et les fortes pluies qui accompagnent le cyclone font craindre des inondations généralisées dans l’Est, le Sud Est et sur les hautes terres du centre de l’ile. Avec des risques élevés pour la population qui est invitée à se mettre en sécurité. Et une fois la côte Est touchée, ce sera au tour du centre et du sud-ouest, trajectoire du cyclone, qui devra faire face à des rafales de vent importantes ainsi qu’à des pluies diluviennes.

Les équipes de Handicap International appliquent les mêmes précautions en se mettant à l’abri, tout en préparant leurs maisons et leurs familles, pour préserver leurs capacités à se déplacer sur les zones affectées à la fin de l’alerte. 

La préparation à l’urgence 

  • Près de 70 personnels de Handicap International mobilisés sur la côte Est de Madagascar
  • Des stocks pré-positionnés : 300 kits cuisines, 1 200 couvertures, 4 800 jerricanes, près de 100 aides à la marche (béquilles, fauteuils roulants)
  • Des distributions à venir : 400 kits d'hygiène, 400 kits de protection Covid, 600 moustiquaires, 160 trousses de secours
Publié le : 4 février 2022
Nos actions
pays
par pays

Icône casque microUne question ? Une remarque ? Nous sommes à votre écoute !

Relation Donateurs
Contactez notre équipe du lundi au vendredi de 9h à 18h au 04 78 69 67 00 ou à
[email protected]
Au plaisir d’échanger !
Voir aussi la FAQ

Équipe Mobilisation
Vous souhaitez
devenir bénévole ou partager des idées d’actions solidaires ? Contactez-nous par mail [email protected]

Relations Presse
Journalistes, médias : notre attachée de presse est joignable au 06 98 65 63 94 ou par mail
[email protected] 
Voir l'espace Presse

Collectes frauduleuses

Des escroqueries à la charité peuvent être commises en notre nom dans l'espace public, par téléphone ou par e-mail. Consultez notre page dédiée pour toute information ou contactez-nous directement au 04 78 69 67 00 ou par e-mail : [email protected]

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Ukraine : « Les armes les plus sophistiquées, mutilantes et destructrices que j’ai vues »
© V. de Viguerie / HI
Mines et autres armes Réadaptation Urgence

Ukraine : « Les armes les plus sophistiquées, mutilantes et destructrices que j’ai vues »

Gaëlle Smith, spécialiste de la réadaptation d’urgence à Handicap International, s’est rendue en Ukraine il y a quelques mois pour soutenir les équipes locales sur le terrain. Voici son témoignage.

Pakistan : HI assure des distributions aux familles touchées par les inondations
© HI
Urgence

Pakistan : HI assure des distributions aux familles touchées par les inondations

Après les inondations catastrophiques au Pakistan, Handicap International aide les ménages les plus vulnérables en distribuant nourriture et fournitures d'urgence.

« Il n'y a plus de pluie, et nous en souffrons »
© Parany Photo / HI
Urgence

« Il n'y a plus de pluie, et nous en souffrons »

Alors qu'une sécheresse dévastatrice se poursuit dans le Sud de Madagascar, l'insécurité alimentaire augmente. Handicap International soutient les ménages vulnérables en leur fournissant une aide alimentaire.