Goto main content
 
 

« Je n’ai pas d’autre ambition que d’être en bonne santé »

Réadaptation
Yémen

Ali a 30 ans. Un traumatisme crânien et une fracture du tibia lui ont presque fait perdre l’usage de ses jambes. Avec l'aide de Handicap International, il parvient de nouveau à se déplacer seul.

Ali lors d'une séance de rééducation

Ali lors d'une séance de rééducation | © Ayman / HI

Descente aux enfers

Yémen, Ali, Handicap International, rééducationEn août dernier, des échanges de tir ont atteint Ali qui s’est retrouvé quasiment paralysé des jambes. Cela a été l’engrenage bien connu des psychologues : dépression, isolement, dégoût de la vie, insomnie, réactions agressives...

Être autonome

La clé pour qu’Ali s’en sorte : rompre avec la dépendance envers le personnel médical et regagner de l’autonomie.

Ali a reçu de Handicap International un déambulateur et une chaise de toilette. Se laver et faire ses besoins seul est une première étape nécessaire pour l’estime de soi des patients. En parallèle, une série de séances de rééducation lui ont permis de retrouver de la force musculaire.

Ne pas se sentir seul

Un soutien psychologique était indispensable. Au bout d’un mois, il porte ses fruits : Ali pensait que sa vie était finie. Il commence maintenant à accepter sa nouvelle situation, à interagir avec les autres et à se remettre de la dépression qu'il a traversée. Il réalise qu'il n'est pas la seule personne handicapée sur Terre, exprime et partage ses pensées, et se fait de nouveaux amis :

« Je n’ai pas d'autre ambition que d'être en bonne santé », raconte-t-il à Hilam, la psychologue de Handicap International.

La motivation aux soins est essentielle pour une rééducation réussie.

Publié le : 15 janvier 2019
Nos actions
pays
par pays

Icône casque microUne question ? Une remarque ? Nous sommes à votre écoute !

Relation Donateurs
Contactez notre équipe du lundi au vendredi de 9h à 18h au 04 78 69 67 00 ou à
[email protected]
Au plaisir d’échanger !
Voir aussi la FAQ

Équipe Mobilisation
Vous souhaitez
devenir bénévole ou partager des idées d’actions solidaires ? Contactez-nous par mail [email protected]

Relations Presse
Journalistes, médias : notre attachée de presse est joignable au 06 98 65 63 94 ou par mail
[email protected] 
Voir l'espace Presse

Collectes frauduleuses

Des escroqueries à la charité peuvent être commises en notre nom dans l'espace public, par téléphone ou par e-mail. Consultez notre page dédiée pour toute information ou contactez-nous directement au 04 78 69 67 00 ou par e-mail : [email protected]

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Jolie et Lydia, deux sœurs réfugiées et handicapées accompagnées par HI
© E. Sellers / HI
Réadaptation

Jolie et Lydia, deux sœurs réfugiées et handicapées accompagnées par HI

La famille de Jolie et Lydia a fui les violences en RDC pour se réfugier dans le camp de Kalobeyei au Kenya. Handicap International soutient ces sœurs toutes deux handicapées.

« Avant, je voulais juste remarcher. Grâce à HI, je crois que je peux courir ! »
© HI
Réadaptation Urgence

« Avant, je voulais juste remarcher. Grâce à HI, je crois que je peux courir ! »

Comme de nombreux Ukrainiens, Nadezhda vit dans des conditions de santé précaires, aggravées par la guerre. La réadaptation fournie par Handicap International lui a permis de soulager ses douleurs et de retrouver de l'énergie.

Blessé par un reste explosif de guerre, Enayatullah remarche grâce à HI
© HI
Mines et autres armes Réadaptation

Blessé par un reste explosif de guerre, Enayatullah remarche grâce à HI

Enayatullah est un garçon de 9 ans qui a perdu sa jambe lors de l’explosion d’un reste explosif de guerre en Afghanistan. Il est aujourd'hui soutenu par Handicap International.

*

(format: [email protected])

Je m'inscris