Goto main content
 
 

HI sous le choc devant l’ampleur des besoins de réadaptation à Beyrouth

Urgence
Liban

Les blessures provoquées par les énormes explosions qui se sont produites mardi à Beyrouth comprennent des brûlures, des fractures et des amputations, en plus des milliers de blessures mineures et majeures causées par le verre brisé. 500 personnes auront probablement besoin d'une rééducation physique pour se rétablir.

Cette vue montre les conséquences de l'explosion qui s’est produite le 4 août dernier dans le port de Beyrouth, la capitale du Liban. Les sauveteurs ont travaillé toute la nuit après que deux énormes explosions ont ravagé le port de Beyrouth, tuant au moins 100 personnes et en blessant des milliers. Ces explosions ont détruit de très nombreux bâtiments dans la capitale libanaise.

Cette vue montre les conséquences de l'explosion qui s’est produite le 4 août dernier dans le port de Beyrouth, la capitale du Liban. Les sauveteurs ont travaillé toute la nuit après que deux énormes explosions ont ravagé le port de Beyrouth, tuant au moins 100 personnes et en blessant des milliers. Ces explosions ont détruit de très nombreux bâtiments dans la capitale libanaise. | © Anwar AMRO / AFP

Les hôpitaux de la ville sont endommagés et manquent de ressources

Afin de contribuer à l'effort humanitaire collectif, HI fournira des fauteuils roulants, des déambulateurs et d'autres aides à la mobilité aux victimes ayant de sérieux besoins immédiats et qui pourraient quitter l'hôpital plus tôt que prévu. Nous distribuerons également des kits de traitement des blessures contenant de l'alcool, des pansements et des bandages pour permettre à ceux qui ont des blessures mineures de se soigner chez eux et éviter de surcharger les hôpitaux.

Handicap International dispose actuellement d'une équipe de 98 personnes au Liban, qui sont toutes redéployées pour répondre à la crise. D'autres experts en intervention d'urgence arriveront dans le pays dans les prochains jours.

Publié le : 6 août 2020
Nos actions
pays
par pays

Icône casque microUne question ? Une remarque ? Nous sommes à votre écoute !

Relation Donateurs
Contactez notre équipe du lundi au vendredi de 9h à 18h au 04 78 69 67 00 ou à
[email protected]
Au plaisir d’échanger !
Voir aussi la FAQ

Équipe Mobilisation
Vous souhaitez
devenir bénévole ou partager des idées d’actions solidaires ? Contactez-nous par mail [email protected]

Relations Presse
Journalistes, médias : notre attachée de presse est joignable au 06 98 65 63 94 ou par mail
[email protected] 
Voir l'espace Presse

Collectes frauduleuses

Des escroqueries à la charité peuvent être commises en notre nom dans l'espace public, par téléphone ou par e-mail. Consultez notre page dédiée pour toute information ou contactez-nous directement au 04 78 69 67 00 ou par e-mail : [email protected]

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

« Les inondations ont détruit tout ce qu'on avait »
© HI
Urgence

« Les inondations ont détruit tout ce qu'on avait »

Suite aux inondations catastrophiques de l'été dernier au Pakistan, Handicap International a distribué 2 000 kits de fournitures d'urgence aux familles les plus vulnérables.

Les organisations humanitaires appellent au respect du droit international humanitaire, à la protection des civils et des infrastructures civiles en Ukraine
© Till Mayer / HI
Stop aux bombardements des civils Urgence

Les organisations humanitaires appellent au respect du droit international humanitaire, à la protection des civils et des infrastructures civiles en Ukraine

Découvrez le texte de l'appel conjoint de plusieurs organisations humanitaires, dont Handicap International, suite aux multiples attaques russes par armes explosives en Ukraine le 10 octobre 2022.

Ukraine : « Les armes les plus sophistiquées, mutilantes et destructrices que j’ai vues »
© V. de Viguerie / HI
Mines et autres armes Réadaptation Urgence

Ukraine : « Les armes les plus sophistiquées, mutilantes et destructrices que j’ai vues »

Gaëlle Smith, spécialiste de la réadaptation d’urgence à Handicap International, s’est rendue en Ukraine il y a quelques mois pour soutenir les équipes locales sur le terrain. Voici son témoignage.