Goto main content
 
 

Prévenir la violence envers toutes les femmes, avec ou sans handicap

Prévention
Bolivie et Pays andins

La violence envers les femmes est un problème international. Illustration en Bolivie, où Handicap International agit pour réduire les risques et protéger les femmes handicapées, davantage exposées. Focus à l'occasion de la Journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes, le 25 novembre.

Lors d'une session de formation de Handicap International visant à donner aux femmes les moyens de lutter contre la violence en Bolivie, 2021.

Lors d'une session de formation visant à donner aux femmes les moyens de lutter contre la violence | © L. Pereira / HI

Des taux de violence plus élevés pour les femmes handicapées

Une femme sur trois subit des violences physiques ou sexuelles au cours de sa vie. D'autres facteurs de vulnérabilité tels que l'inégalité, la pauvreté, la crise et le handicap augmentent encore le risque de violence pour les femmes et les filles dans le monde entier.

Souvent ciblées en raison de leur mobilité réduite, de leur dépendance à l'égard d'autrui ou d'obstacles à la dénonciation des abus, les femmes et les filles handicapées subissent des taux de violence nettement plus élevés que la moyenne. Elles sont également soumises à des abus pendant de plus longues périodes, avec moins de ressources disponibles. 

« La violence à l'égard des femmes handicapées est une réalité, mais elle n'est pas toujours visible. Les services de prévention de la violence n'ont pas forcément de connaissances autour du handicap, donc l'accès à l'information et aux soins est limité. »

Lidia Pereira, responsable du projet d'insertion économique de HI en Bolivie

La violence basée sur le genre en Bolivie

La Bolivie ne fait pas exception à cette véritable épidémie. Le pays compte le plus grand nombre de grossesses chez les adolescentes en Amérique latine, souvent liées à des cas d'abus sexuels. 52,3 % des femmes déclarent avoir subi des violences physiques ou sexuelles de la part d'un partenaire intime, mais seulement 1 % de tous les cas de violence contre les femmes font l'objet de poursuites et de condamnations.

En Bolivie, les femmes handicapées sont dix fois plus vulnérables aux violences sexuelles que les autres. Sept femmes handicapées sur dix déclarent avoir subi des violences au sein de leur famille, et la moitié d'entre elles ont déclaré avoir été victimes de violences sexuelles. On estime que seul un faible pourcentage des cas est signalé, étant donné que de nombreuses femmes et filles handicapées sont en situation de dépendance.

Protéger et autonomiser les femmes

Parmi ses projets menés en Bolivie, Handicap International aborde la question avec une approche inclusive pour prévenir la violence contre les femmes. Aux côtés du Centre de promotion des femmes Gregoria Apaza et de l'Institut de recherche socioéconomique de l'Université catholique San Pablo, l'association s'efforce de faire en sorte que les femmes avec et sans handicap puissent exiger, défendre et exercer leurs droits.

Handicap International s'attaque aux facteurs qui amplifient la vulnérabilité à la violence :

  • Éduquer les femmes et les filles sur leur santé sexuelle et reproductive : l'association a développé et publié des guides et du matériel accessibles et inclusifs pour les femmes, les filles et les soignants.
  • Renforcer la résilience financière : Handicap International s'efforce d'améliorer l'accès inclusif à la formation et à l'emploi pour permettre aux femmes handicapées d'acquérir une indépendance et une autonomie financières.
  • Promouvoir les droits des femmes : nos équipes développent du matériel et des formations pour sensibiliser au droit des femmes à vivre sans violence et à accéder à une éducation complète.
  • Renforcer les ressources communautaires pour la prévention de la violence : Handicap International s'efforce d'inclure les besoins et la participation des femmes vulnérables, y compris les femmes handicapées, dans les plans d'intervention. L'association identifie et partage les ressources accessibles en matière de violence basée sur le genre.

Formation de promotrices des droits

Des femmes participent à un exercice de dessin introspectif dans le cadre d'un projet communautaire inclusif pour l'autonomisation des femmes. Handicap International Bolivie, 2021.Les Boliviennes participent à des sessions de formation en tant que promotrices communautaires afin d'acquérir les connaissances et la confiance pour exercer leurs droits.

Une participante a raconté que son rôle de responsable d'un groupe local de femmes l'avait amenée à subir des violences domestiques chez elle. Après avoir signalé son cas aux autorités, elle a affirmé que la participation à l'une de ces sessions lui a permis de se sentir « en sécurité et satisfaite » de sa décision de dénoncer son agresseur.

« Grâce à ce projet de Handicap International et ses partenaires, les femmes avec et sans handicap peuvent disposer des outils nécessaires pour informer, prévenir et soutenir d'autres femmes en situation de violence, favorisant ainsi une vie sans violence pour toutes les femmes », conclut Lidia Pereira.

Publié le : 25 novembre 2021
Nos actions
pays
par pays

Icône casque microUne question ? Une remarque ? Nous sommes à votre écoute !

Relation Donateurs
Contactez notre équipe du lundi au vendredi de 9h à 18h au 04 78 69 67 00 ou à
[email protected]
Au plaisir d’échanger !
Voir aussi la FAQ

Équipe Mobilisation
Vous souhaitez
devenir bénévole ou partager des idées d’actions solidaires ? Contactez-nous par mail [email protected]

Relations Presse
Journalistes, médias : notre attachée de presse est joignable au 06 98 65 63 94 ou par mail
[email protected] 
Voir l'espace Presse

Collectes frauduleuses

Des escroqueries à la charité peuvent être commises en notre nom dans l'espace public, par téléphone ou par e-mail. Consultez notre page dédiée pour toute information ou contactez-nous directement au 04 78 69 67 00 ou par e-mail : [email protected]

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

HI vient en aide aux enfants malnutris dans un camp de réfugiés éthiopien
© M. Patten / HI
Prévention Réadaptation

HI vient en aide aux enfants malnutris dans un camp de réfugiés éthiopien

En Éthiopie, les enfants sont de plus en plus confrontés à l'insécurité alimentaire. Les équipes de Handicap International utilisent la thérapie de stimulation pour les enfants malnutris afin de prévenir les retards de développement.

HI soutient les familles confrontées à l'insécurité alimentaire
© Parany.Photo / HI
Prévention Réadaptation

HI soutient les familles confrontées à l'insécurité alimentaire

Odile a du mal à nourrir suffisamment son fils Nasolo. Handicap International propose une thérapie de stimulation pour prévenir les conséquences de la malnutrition chez les enfants malgaches.

Le jeu : un outil pour prévenir les conséquences de la malnutrition
© Parany.Photo / HI
Prévention Réadaptation

Le jeu : un outil pour prévenir les conséquences de la malnutrition

La malnutrition sévère a retardé la croissance et le développement de Sosiany. Handicap International utilise la thérapie de stimulation et le jeu actif pour l'aider à prévenir les conséquences à long terme.