Goto main content
 
 

Cyclone au Mozambique : des centaines de milliers de personnes pourraient être touchées

Urgence
Mozambique

Le cyclone IDAI a frappé les côtes du Mozambique dans la nuit du jeudi 14 au vendredi 15 mars. La ville de Beira, qui compte plus de 500 000 habitants, a été directement touchée. Les communications et l’électricité ont été coupées.

Inondations au Mozambique en janvier 2000 (image d'archive)

Inondations au Mozambique en janvier 2000 (image d'archive) | © HI

Des vents de 180 à 190 km/h ont été enregistrés, accompagnés de pluies torrentielles. Le bilan des victimes et l’ampleur des destructions n’étaient pas encore connus ce vendredi 15 mars dans l’après-midi, plusieurs zones étant encore inaccessibles.

Les Nations Unies s’attendent à des dégâts considérables, avec des dommages sur des infrastructures telles que des écoles, des habitations, des destructions de cultures sur des centaines de milliers d’hectares, pouvant engendrer des pénuries alimentaires parmi les populations les plus fragiles. Des difficultés d’accès pourraient également survenir, avec la destruction de routes, des inondations. Des épidémies sont également à craindre en raison de la présence d’eau insalubre. 

Faites un don d'urgence, aidez les victimes en soutenant Handicap International

140 000 sinistrés

Handicap International, qui intervient habituellement en soutien des personnes les plus vulnérables qui se trouvent à Beira, est très préoccupée de leur situation et de celle de leurs familles. L’association prépare des actions d’urgence et va renforcer son équipe dans les prochains jours avec une expertise logistique>> En savoir plus

Ce cyclone vient s’ajouter à une situation déjà critique pour le Mozambique. Le Centre et le Nord du pays étaient soumis à des pluies intenses depuis plusieurs semaines : plus de 140 000 personnes étaient déjà sinistrées, 17 000 déplacées, et plus de 60 personnes avaient trouvé la mort.

Lire également "Urgence cyclone Idai au Mozambique : L’urgence est de faciliter l’accès aux populations isolées"

Publié le : 15 mars 2019
Nos actions
pays
par pays

Icône casque microUne question ? Une remarque ? Nous sommes à votre écoute !

Relation Donateurs
Contactez notre équipe du lundi au vendredi de 9h à 18h au 04 78 69 67 00 ou à
[email protected]
Au plaisir d’échanger !
Voir aussi la FAQ

Équipe Mobilisation
Vous souhaitez
devenir bénévole ou partager des idées d’actions solidaires ? Contactez-nous par mail [email protected]

Relations Presse
Journalistes, médias : notre attachée de presse est joignable au 06 98 65 63 94 ou par mail
[email protected] 
Voir l'espace Presse

Collectes frauduleuses

Des escroqueries à la charité peuvent être commises en notre nom dans l'espace public, par téléphone ou par e-mail. Consultez notre page dédiée pour toute information ou contactez-nous directement au 04 78 69 67 00 ou par e-mail : [email protected]

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

« Les inondations ont détruit tout ce qu'on avait »
© HI
Urgence

« Les inondations ont détruit tout ce qu'on avait »

Suite aux inondations catastrophiques de l'été dernier au Pakistan, Handicap International a distribué 2 000 kits de fournitures d'urgence aux familles les plus vulnérables.

Les organisations humanitaires appellent au respect du droit international humanitaire, à la protection des civils et des infrastructures civiles en Ukraine
© Till Mayer / HI
Stop aux bombardements des civils Urgence

Les organisations humanitaires appellent au respect du droit international humanitaire, à la protection des civils et des infrastructures civiles en Ukraine

Découvrez le texte de l'appel conjoint de plusieurs organisations humanitaires, dont Handicap International, suite aux multiples attaques russes par armes explosives en Ukraine le 10 octobre 2022.

Ukraine : « Les armes les plus sophistiquées, mutilantes et destructrices que j’ai vues »
© V. de Viguerie / HI
Mines et autres armes Réadaptation Urgence

Ukraine : « Les armes les plus sophistiquées, mutilantes et destructrices que j’ai vues »

Gaëlle Smith, spécialiste de la réadaptation d’urgence à Handicap International, s’est rendue en Ukraine il y a quelques mois pour soutenir les équipes locales sur le terrain. Voici son témoignage.