Aller au contenu principal
Handicap International Handicap International Handicap International Handicap International
Le combat - Bombardements massifs et disproportionnés dans les villes, 90% des victimes sont des civils ! Le combat - Bombardements massifs et disproportionnés dans les villes, 90% des victimes sont des civils ! Le combat - Bombardements massifs et disproportionnés dans les villes, 90% des victimes sont des civils ! Le combat - Bombardements massifs et disproportionnés dans les villes, 90% des victimes sont des civils !

Les chiffres
de la honte

Plus de
280 000

personnes ont été tuées ou blessées par des armes explosives dans le monde en 11 ans.1

90 %

de victimes d'armes explosives en zones peuplées sont des civils.1

123

pays concernés par les bombardements depuis 11 ans. 1

Action on Armed Violence (AOAV) 2021
 

Le problème ?

Elles étaient 15 % de victimes en 1918, 50 % en 1945. Aujourd’hui, les civils représentent 90 % des victimes dans les conflits actuels. Qui peut encore décemment parler de dommages collatéraux ?

Bombardements massifs et disproportionnés, pilonnages sans distinction au cœur des villes, depuis 2016, Alep, Raqqa, Idlib, Mossoul, Donetsk, Gaza ou encore Marioupol sont devenues le symbole du mépris le plus total pour la vie des civils.

Les ravages de ces bombardements sont aujourd’hui connus et documentés. À Raqqa, reprise après 4 mois de siège, 80 % de la ville a été rasée. À Mossoul, plus de 8 tonnes de gravats contaminés par des restes explosifs de guerre menacent encore la partie ouest de la ville, en ruine.

« La guerre propre n’a jamais existé. Mais combien de civils devront encore mourir pour comprendre que ces armes explosives n’ont plus leur place au cœur des villes ? »

Baptiste Chapuis
Responsable de plaidoyer à Handicap International

Le nombre de frappes* de la coalition dans l’opération Roundup

*Le terme « frappe » employé par la coalition peut désigner une ou des dizaines de bombardements aériens dans une même zone géographique ou sur un même objectif

DES PAYS MEURTRIS PAR LES BOMBARDEMENTS 2

 
Handicap International - Syrie Handicap International - Syrie Handicap International - Syrie Handicap International - Syrie

SYRIE

Tirs de mortiers, roquettes, missiles, engins explosifs improvisés, « bombes-barils »... Voilà plus de 10 ans que la Syrie est dévastée par les armes explosives. 80% des bâtiments de la ville de Raqqa ont été détruits en 2017. Depuis 2011, plus de la moitié de la population a été déplacée. Il faudra des générations pour déminer et reconstruire le pays.

Carte Ukraine Handicap International Carte Ukraine Handicap International Carte Ukraine Handicap International Carte Ukraine Handicap International

UKRAINE

Depuis le début de la guerre en Ukraine, le 24 février 2022, les villes du pays telles que Kharkiv, Marioupol et la capitale, Kiev, ont été soumises à des frappes militaires aériennes et terrestres dévastatrices. Du 24 février 2022 au 6 juin 2022, le Haut-Commissariat des Nations unies aux droits de l’homme a enregistré 9 394 victimes civiles dans le pays. On estime que plus de 15 millions de personnes ont besoin d'une aide humanitaire d'urgence. 5,5 millions de personnes, dont 3,5 millions d’enfants ont été contraintes d'évacuer leur maison et de chercher un abri, s'entassant dans des écoles dans l'espoir d'être en sécurité ou tentant désespérément de quitter le pays.

Handicap International - Dublin 2020 StopBombing - Yémen Handicap International - Dublin 2020 StopBombing - Yémen Handicap International - Dublin 2020 StopBombing - Yémen Handicap International - Dublin 2020 StopBombing - Yémen

YEMEN

3,6 millions de personnes sont déplacées à cause des conflits. Combats répétés, bombardements et tirs d'obus ont fortement endommagé les services de santé et d’eau potable, et ont rendu difficile l'acheminement alimentaire. Depuis 2015, 169 attaques ont été confirmées contre les infrastructures de santé.

Handicap International - Dublin 2020 StopBombing - Irak Handicap International - Dublin 2020 StopBombing - Irak Handicap International - Dublin 2020 StopBombing - Irak Handicap International - Dublin 2020 StopBombing - Irak

IRAK

L’Irak est l’un des pays les plus touchés par les armes explosives. Entre 2011 et 2021, 73 471 personnes ont été tuées ou blessées par ces armes. Parmi elles, 77% étaient des civils. De plus, la contamination des sols en Irak est importante et diversifiée, ce qui empêche le retour des populations. 

AFGHANISTAN

40 ans de guerre, des catastrophes naturelles récurrentes, une pauvreté croissante et la COVID-19 dévastent le peuple afghan. En 2021, l’Afghanistan est le pays qui cumule le plus de victimes civiles, notamment en raison des engins explosifs improvisés, très complexes à repérer et désactiver. 3 051 civils ont été blessés ou tués par des armes explosives, dont 77% par des engins explosifs improvisés en 2021.

 

Action on Armed Violence (AOAV) 2021

Comment agir contre ces pratiques ?

Depuis 2015, avec le collectif INEW (Save the Children, Human Rights Watch, etc.), Handicap International croit fermement qu’il est possible d’enrayer cette incroyable escalade des victimes civiles. L’ONG a ainsi largement contribué à la rédaction d'une Déclaration politique des Etats destinée à encadrer l’usage des armes explosives en zones peuplées, responsables de la mort de dizaines de milliers de civils.

 

UN ACCORD DES ETATS POUR ENCADRER L'USAGE DES ARMES EXPLOSIVES DANS LES ZONES URBAINES

Handicap international milite pour une Déclaration politique qui repose sur 3 piliers essentiels :

1 | Stopper l’utilisation des armes les plus destructrices dans les villes :

 

 

 

 

Bombes thermobariques
Longueur : 372 cm
Diamètre : 22 cm
Portée : 6 000 m

  • RAYON D'ACTION LARGE ET IMPRECIS

Des bombes thermobariques ont été utilisées à Karkhiv début mars 2022 puis à Lyman fin mai. 

Les bombes thermobariques - ou aérosols ou à vide - fonctionnent en trois temps :

• la première détonation disperse un nuage de gaz dans un large périmètre qui pénètre dans les constructions ou à l’intérieur des véhicules blindés.

• Une deuxième détonation embrase ce gaz.

• La surpression engendrée provoque une dépression qui absorbe l’oxygène alentour. Le rayon d’action d’une telle arme peut atteindre 300 mètres. Il n’y a aucune chance de survie. Son explosion équivaut à celle de l’usine AZF à Toulouse en 2001.

L’armée russe disposerait, selon une estimation de l’institut IISS, de 18 lance-roquettes multiples TOS1A capables de tirer des munitions thermobariques. Fin mai, l’offensive russe de Lyman, à l’est du pays, a été terminée, selon diverses vidéos filmées depuis une colline et par des drones de surveillance ukrainiens, par l’usage de bombes thermobariques.

Bombes baril Bombes baril Bombes baril Bombes baril

Bombes baril
Longueur : 90 cm
Diamètre : 60 cm
Poids : 900 kg
Portée : variable 

• PÉRIMÈTRE DE DESTRUCTION ÉTENDU

Comprend l’ensemble des armes dont la puissance destructrice à l’impact dépasse par nature la cible et menace de détruire des infrastructures vitales. Une bombe baril est un engin explosif improvisé qui consiste en un baril rempli d’explosifs, de gaz, de combustible et de ferraille.

Mortier Mortier Mortier Mortier

Mortier
Longueur : 155 cm
Diamètre : 8,1 cm
Poids : 17 kg
Portée : 3100 m

• IMPRÉCISION INHÉRENTE À L’ARME

Comprend toutes les armes disposant d’un système de lancement indirect et imprécis. Le mortier est une pièce d’artillerie à tube court à fort calibre dont les projectiles, par leur trajectoire parabolique, peuvent atteindre des objectifs masqués ou enterrés.

Roquette Grad Roquette Grad Roquette Grad Roquette Grad

Roquette Grad 2000
ou « Orgues de Staline »

Longueur : 287,5 cm
Diamètre : 12,2 cm
Poids : 66 kg
Portée : 40 km

• DISPERSION DE MULTIPLES MUNITIONS

Comprend tous les systèmes d’armement capables de disperser plusieurs munitions à la fois, et ayant la capacité de couvrir une très grande surface. La roquette Grad (grêle) est utilisée dans un lance roquettes au sol ou installée sur un véhicule de combat pouvant lancer jusqu’à 40 roquettes non guidées en moins de 20 secondes.

 

2 | UN DEVOIR D'ACTION ET DE RÉPARATION DES ÉTATS


Obliger les Etats à soutenir dans la durée les populations civiles touchées par les bombardements et accompagner le long travail de déminage de ces villes.

3 | LA MISE EN PLACE D'UN SYSTEME DE VEILLE


La mise en place d’un rapport annuel qui recensera l’utilisation d’armes explosives en zones peuplées sera un mécanisme essentiel afin de faire pression sur les Etats.

Plus que quelques mois pour parvenir à un accord ambitieux

Octobre 2019

La Conférence de Vienne

 

Les 1er et 2 octobre 2019, après 5 ans de combat, s’est tenue la Conférence de Vienne destinée à poser les bases de l’accord des États. À l’issue de la Conférence, 84 États se sont dit favorables à un accord, dont la France. Une mobilisation saluée par les ONG.

NOVEMBRE 2019 / JUIN 2022

Des cycles de négociation pour écrire l’accord

 

L’enjeu était d’écrire un texte ambitieux susceptible d’avoir un véritable impact sur le terrain. Fin janvier 2020, Handicap International s’était inquiétée de la position de la France qui risquait de vider l’accord de son contenu et de tirer la déclaration diplomatique vers le bas. L’ONG a alors appelé les citoyens à se remobiliser pour maintenir la pression sur les États et notamment sur le Gouvernement français. Le 17 juin 2022, un texte a été finalisé.

AUTOMNE 2022

La Conférence EWIPA (Explosive Weapons In Populated Areas - Armes explosives en zones peuplées)

 

La Conférence EWIPA clôturera le processus politique destiné à aboutir à un texte ambitieux, l’accord international contre l’utilisation des armes explosives dans les zones urbaines ou peuplées. Finalisé, le texte sera ouvert à la signature des États. Une conférence qui pourrait marquer l’histoire de la lutte pour une meilleure protection des civils dans les conflits armés.

* Initialement prévue fin 2020, la conférence a été reportée plusieurs fois en raison de la crise sanitaire.

 

Suivez toute l'actualité
contre le bombardement
des civils

Handicap International Handicap International Handicap International Handicap International

Ukraine : HI achemine l'aide jusqu'au « dernier kilomètre »

9 août 2022

La plateforme logistique de Handicap International en Ukraine aide l'ONG Save the Children et une vingtaine d'autres organisations partenaires à livrer des biens...

Ukraine : HI condamne les nouvelles frappes contre des civils

18 juillet 2022

Handicap International a condamné les récentes frappes russes sur des cibles civiles en Ukraine, qui ont fait au moins 23 morts dont 3 enfants le 14 juillet dernier.

Ukraine : soutien en santé mentale aux personnes âgées déplacées

11 juillet 2022

Parmi les millions de personnes déplacées par la guerre en Ukraine, les personnes âgées font partie des plus vulnérables.

19 400 civils tués ou blessés par des armes explosives en 2019

22 janvier 2020

Action On Armed Violence (AOAV) a publié son bilan 2019 sur les victimes des armes explosives.

Escalade de la violence dans le Nord-ouest de la Syrie

20 décembre 2019

Des dizaines de civils ont été tués lors des bombardements dans la province d'Idlib...

« Avec la guerre, les gens se sont renfermés sur eux-mêmes »

9 octobre 2019

Suad Al-Qadri est conseillère en soutien psychosocial pour Handicap International à Sana’a au Yémen. Elle témoigne...

Handicap International inaugure le Monument au civil inconnu

4 octobre 2019

Le 26 septembre à Paris, le "Monument au civil inconnu" rend hommage aux victimes civiles...

À l’Assemblée nationale, HI porte la voix des victimes civiles d’armes explosives

12 juin 2019

Handicap International a été auditionnée le 12 juin 2019 par la Commission des Affaires étrangères de l’Assemblée nationale...

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Nulla dui ipsum, maximus ac varius id, luctus ac ligula.

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Nulla dui ipsum, maximus ac varius id, luctus ac ligula.

*STOP AUX BOMBARDEMENT DES CIVILS

Mentions légales - Contact - Presse
Les informations demandées sont enregistrées dans un fichier informatisé par Handicap International qui dispose d’un Délégué à la Protection des Données (DPD). Elles sont nécessaires pour répondre à vos demandes ou faire appel à votre générosité. Elles sont conservées pendant la durée strictement nécessaire à la réalisation des finalités précitées. Par notre intermédiaire, vous pouvez recevoir des propositions d’autres sociétés ou organismes du secteur caritatif. Si vous ne le souhaitez pas, vous pouvez vous adresser à notre DPD. Les données peuvent faire l’objet d’un transfert à des tiers au sein de l’Union Européenne. Dans le cadre d’un transfert vers un pays hors Union Européenne, des règles assurant la protection et la sécurité de ces données ont été mises en place. Conformément à la loi « informatique et libertés » et la réglementation européenne, en vous adressant à notre DPD, vous bénéficiez d’un droit d’accès, rectification, limitation, portabilité, effacement et opposition à l’utilisation de vos donnée à caractère personnel. En cas de difficulté, vous pouvez faire une réclamation auprès de la CNIL.