Déplier le menu

Togo

Peur, tabous, croyances ou fatalisme entraînent la stigmatisation et l’isolement des personnes handicapées au Togo. Handicap International les soutient et s’attache à faire évoluer le regard de la population sur le handicap.

Partagez cette fiche pays

Peur, tabous, croyances ou fatalisme entraînent la stigmatisation et l’isolement des personnes handicapées au Togo. Handicap International les soutient et s’attache à faire évoluer le regard de la population sur le handicap.
Peur, tabous, croyances ou fatalisme entraînent la stigmatisation et l’isolement des personnes handicapées au Togo. Handicap International les soutient et s’attache à faire évoluer le regard de la population sur le handicap.

Actions en cours

Au Togo, 58,7 % de la population vit sous le seuil de pauvreté. Le nombre de personnes handicapées est estimé à près de 620 000. Parmi elles, 10 % auraient besoin d’un appareillage orthopédique. De plus, beaucoup de communautés considèrent que les personnes handicapées sont victimes d’une malédiction, d’un sort jeté ou qu’elles subissent les conséquences des agissements d’un parent, tel que le non respect d’un interdit. Ces perceptions entrainent souvent les parents d’enfants handicapés à les tenir à l’écart, à les cacher au regard des autres. Exclus des jeux des autres enfants, de l’école et des autres sources d’apprentissage, les enfants handicapés deviennent souvent des adultes tout aussi marginalisés. Avec la collaboration de nombreux partenaires, associatifs et gouvernementaux, Handicap International agit pour que cette situation change.

À son arrivée en 1992, l’association appuie sept centres d'appareillage orthopédique. Puis elle soutient le développement de l’École nationale des auxiliaires médicaux (ENAM), l’unique école ouest-africaine de formation d’orthopédistes et d'orthophonistes francophones. En 2000, l’association noue un partenariat avec Orthophonistes du Monde (ODM) pour aboutir à la création d’une filière d’orthophonie au sein de l'ENAM. Handicap International soutiendra l’ENAM jusqu’à la fin de l’année 2015 pour permettre à cette institution de renforcer sa réputation internationale et sa solidité administrative et financière.

Handicap International entend faciliter l’insertion sociale des personnes handicapées en proposant des solutions concrètes, depuis l’appareillage et la réadaptation à la formation de professionnels, en passant par la santé (notamment celle des mères, des nouveau-nés et des enfants en âge d’être scolarisés), l’insertion scolaire, la sensibilisation des communautés au handicap, ou encore les actions de plaidoyer et de défense des droits des personnes handicapées. En effet, il est essentiel de faire accepter l’idée que ces dernières sont des citoyens à part entière, capables de participer activement à la vie sociale.

Enfin, Handicap International mène au Togo un projet pilote visant à améliorer la situation des personnes détenues, lors de leur incarcération, puis lors de leur retour au sein de leurs  familles. L’association tente de mettre en avant l’impact négatif de l’incarcération sur la santé mentale des détenus. Le but est de proposer des solutions pour entrainer une meilleure prise en compte de cette problématique par l’administration pénitentiaire et par l’ensemble des acteurs concernés (familles des détenus, communautés, centres de santé mentale…).

Paroles du Terrain

  • Insertion

L’histoire de Moussifa, de l’éducation en langue des signes à l’amitié entre camarades de classe

Moussifa est née en 2007. Longtemps privée de scolarité à cause de son handicap auditif et de la situation difficile de sa famille, elle a finalement pu…
  • Insertion

L’éducation inclusive, premier pas vers l’intégration des enfants handicapés en Afrique de l'Ouest

Depuis 2012, Handicap International mène le projet APPEHL (Agir pour la pleine participation des enfants handicapés par l’éducation) pour améliorer la…
  • Scolariser les enfants handicapés

Un film sur l'école et le handicap

En Afrique de l'Ouest, seulement 5 % des enfants handicapés sont scolarisés. Marguerite Abouet, l'auteur à succès de la BD Aya de Yopougon, une bande…

AIDEZ-LES concrètement

Situation du pays

Depuis 1991, le Togo subit une crise économique grandissante, et l'absence d'alternance politique pendant 40 ans a entraîné une réduction drastique de l'aide internationale. Aujourd’hui, le pays se relève.
 

Les indicateurs économiques du pays se sont encore dégradés suite à la mort de l'ancien président, suivie des élections contestées de 2005. Après les élections législatives d'octobre 2007, jugées convenables par la communauté internationale, le Togo se relève de 19 ans d'une crise sociale et politique sans précédent. La coopération internationale, gelée durant ces années pour cause de déficit démocratique, a repris. En mars 2010, l’élection présidentielle s’est déroulée dans le calme et a vu la victoire du président sortant.

Depuis, le Togo a renoué avec la croissance mais cette reprise économique tarde à entraîner une évolution positive des conditions de vie des Togolais. Le pays reste classé 166e sur 187 selon l’indicateur de développement humain (PNUD 2014).

Nos Actions pays par pays

Partenaires

  • Projet ENAM

    • L’ENAM est à la fois bénéficiaire et partenaire officiel de mise en œuvre du projet ;
    • Les ministères de tutelle : le ministère de la Santé, le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, le ministère de la Fonction publique et le ministère de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle.

    Projet Santé maternelle et infantile

    • Division de la Santé de la Famille ;
    • Direction régionale sanitaire de la région maritime ;
    • Direction préfectorale sanitaire du Yoto ;
    • Centre national d’appareillage orthopédique ;
    • ONG « Jourdain Vie et Santé ».

    Projet Prison et santé mentale

    • Union Chrétienne des Jeunes Gens du Togo (UCGJ/YMCA TOGO)
    • Centre de Santé Mentale Yendubé de Dapaong
    • Centre de Santé Paul Louis Renée de Lomé
    • Fédération togolaise des associations des personnes handicapées (FETAPH)
    • Direction de l’administration pénitentiaire (DAPR)

    Projet régional Education Inclusive (APPEHL)

    • La Fédération togolaise des associations de personnes handicapées (FETAPH) ;
    • Le ministère des Enseignements primaire et  secondaire (MEPS).

Finances

Comptes d’emploi des ressources