Autres sites

Les B.A.S.M.

Une sous-munition
© Handicap International

Les bombes à sous-munitions (BASM) sont composées d'un conteneur (bombe, obus, missile, roquette) regroupant, parfois par centaines, de mini-bombes explosives (appelées « sous-munitions »). Elles sont larguées par voie aérienne (avions, hélicoptères...) ou tirées par voie terrestre (canons, véhicules de combat, lance-roquettes...) : le conteneur s'ouvre dans les airs et éjecte les sous-munitions qui explosent, en principe, au contact du sol ou de l'objectif visé.




Les sous-munitions sont larguées sur des surfaces de plusieurs hectares. Imprécises, elles touchent inévitablement des zones civiles pendant les bombardements.
De plus, 5 à 40 % des sous-munitions n'explosent pas à l'impact, se transformant, de fait, en mines antipersonnel.
Elles polluent les territoires bombardés et menacent les populations après la fin des conflits. Au moindre contact, elles mutilent, brûlent grièvement ou tuent.

Principe des BASM
© NJMC

98% des victimes recensées sont des civils. Depuis 1965, 16 816 victimes de sous-munitions ont été enregistrées dans le monde. Cependant, de nombreux accident n'ont pas été référencés et L'Observatoire mondial des sous-munitions estime que le nombre réel de victimes est compris entre 58 000 et 85 000.

Depuis 2003, Handicap International se mobilise pour que ces armes, qui violent par nature le droit international humanitaire, soient définitivement bannies. L'association est l'un des membres fondateurs d'une coalition qui regroupaient en 2008 près de 300 ONG, afin de porter une parole forte auprès des Etats et de faire pression pour l'interdiction des BASM.

Le 3 décembre 2008, 96 pays ont signé le traité d'interdiction des BASM à Oslo. Il est entré en vigueur le 1er août 2010. Ce traité interdit définitivement l'utilisation, la fabrication, le commerce et le stockage des bombes à sous-munitions.

Mais sur le terrain, beaucoup reste à faire pour que les populations civiles reprennent le cours d'une vie normale, notamment en termes de déminage et d'assistance aux victimes

Nos actions sur le terrain

Handicap International mène des projets humanitaires en vue de sensibiliser la population aux dangers des bombes à sous-munitions. Engagez-vous aux côtés de Handicap International pour la lutte contre les mines antipersonnel, les  bombes à sous-munitions et autres engins de guerre non explosés.

Qu'en pensez-vous ?

Danger mines

Prenez quelques minutes pour donner votre avis sur les mines et les BASM.

 

Répondre au questionnaire

Pour aller plus loin

Jouer

Six jeux à découvrir

Avec Serge le démineur, la Mission Kaboul ou Super papillon... apprenez à combattre les mines et les sous-munitions.

Jouer

Nous soutenir

Je veux signer

Signer la pétition contre les BASM

et rejoignez les 700 000 signataires déjà mobilisés

Je veux signer