Quand les armes des grands tuent et mutilent les petits…

  • Déminer les terres
  • Syrie

Ahlam, petite fille syrienne de 9 ans, a vécu le pire. Rescapée d'un bombardement qui a tué plusieurs enfants, il lui faut à présent surmonter ce moment où sa vie a chaviré et apprendre à vivre et à marcher avec une seule jambe. En Syrie, plus d'un quart des bénéficiaires de Handicap International sont des enfants de moins de 12 ans.

Partagez cette actualité

Ahlam sur une chaise
Ahlam sur une chaise

Ahlam vivait avec sa famille dans la ville d'Ad Dana, située à une trentaine de kilomètres à l'ouest d'Alep. En septembre 2012, la fillette a subi une terrible épreuve. Avec un groupe de quinze autres enfants, elle a été surprise par des bombardements. Apeurés, Ahlam et ses camarades ont couru se réfugier dans un abri souterrain. Une bombe a frappé le bâtiment de plein fouet et qui s'est effondré sur les enfants. Plusieurs d'entre eux sont morts dans les décombres ; la petite Ahlam a survécu, mais elle était grièvement blessée. Sa mâchoire et ses dents ont été brisées ; sa jambe droite a été fracturée en plusieurs endroits et sa jambe gauche n'a pu être sauvée. Pour avoir la vie sauve, Ahlam a dû subir une amputation.

Handicap International l'a immédiatement prise en charge après son amputation. L'association lui a fourni une prothèse orthopédique pour sa jambe gauche, des orthèses pour soutenir sa cheville et son genou droits ainsi qu'une paire de béquilles.

Publié le 6 Mars 2013.

Nos Actions pays par pays

Civils sous les bombes, ça suffit ! Notre volonté commune est une arme de reconstruction massive. Engagez-vous avec Handicap International, signez la pétition !


 

Contactez-nous

Relations donateurs
04 78 69 67 00

Relations presse
Nathalie BLIN
04 26 68 75 39 / 06 98 65 63 94
nblin@handicap-international.fr

AIDEZ-LES concrètement