Plus de 300 travailleurs mobilisés pour rouvrir une piste aérienne

  • Distribuer de l’aide d’urgence
  • République Centrafricaine

La République Centrafricaine est secouée par des violences incessantes depuis 2012, et les populations civiles sont les principales victimes de ce conflit. En raison de l’insécurité, de la destruction ou du manque d’entretien des infrastructures routières et aéroportuaires, l’acheminement de l’aide humanitaire est devenu très aléatoire. Handicap International a coordonné la réhabilitation d'une piste aérienne.

Partagez cette actualité

Réhabilitation d'une piste de l'aérodrome de Zemio en République Centrafricaine
Réhabilitation d'une piste de l'aérodrome de Zemio en République Centrafricaine
Réhabilitation d'une piste de l'aérodrome de Zemio en République Centrafricaine

Dans la région du Haut-Mbomou, à la frontière avec la République démocratique du Congo, des combats violents entre groupes armés font rage depuis le milieu de l’été 2017. La ville de Zemio qui se trouve au cœur de cette zone est de fait très difficile d’accès pour les organisations humanitaires qui doivent pourtant venir au secours de la population et des familles de déplacés.

5 tonnes d'aide acheminées

Handicap International et le Service humanitaire aérien des Nations Unies (UNHAS) ont conduit mi-août une opération de remise en état de la piste de l’aérodrome de la ville. Plus de 330 personnes ont été mobilisées pour assurer le débroussaillage et effectuer des travaux de terrassement (rebouchage des trous). Financés par l'UNHAS, ces travaux ont été réalisés en un temps record, et cette piste de 1,350 km de long et 50 m de large est à nouveau en mesure d’accueillir des avions.

Un appareil cargo d’une capacité de 5 tonnes, financé par le Fonds humanitaire, a permis l’acheminement d’une aide d’urgence dans cette zone très affectée par les violences.

> Cliquez ci-dessous pour lancer un diaporama :

Photos © Handicap International


La RCA, un pays en crise depuis plusieurs années

Depuis 2012, des crises régulières – en particulier le coup d’État de la rébellion Seleka en mars 2013 – ont plongé l’ensemble de la République Centrafricaine dans l’insécurité, entraînant une dégradation significative de la situation humanitaire déjà très fragile. Fin septembre 2015, de nouvelles violences à Bangui et ailleurs sur le territoire centrafricain avaient fait 79 décès, des centaines de blessés, plus de 42 000 nouveaux déplacés à Bangui et 20 000 à Bambari et Dekoa.

Cette violence a également affecté les organisations humanitaires et leur capacité à accéder aux populations les plus vulnérables. Handicap International est intervenue dans le pays à partir de décembre 2015 pour mettre en œuvre une plateforme logistique et contribuer à la réponse humanitaire.

Publié le 11 Septembre 2017.

Nos Actions pays par pays

STOP bombing civilians! Avec Handicap International, dites NON aux bombardements des civils


 

Contactez-nous

Relations donateurs
04 78 69 67 00

Relations presse

Nathalie BLIN
04 26 68 75 39 / 06 98 65 63 94
nblin@handicap-international.fr

 

AIDEZ-LES concrètement