Mobilisation exceptionnelle après le typhon

  • Secourir les victimes
  • Philippines

Moins de 15 jours après le passage du typhon Haiyan sur les Philippines, Handicap International a déployé une mission d'urgence d'une quinzaine d'expatriés dépêchés en renfort des équipes habituellement sur place. Plusieurs dizaines de tonnes de fret, contenant des kits d'urgence et des pompes ont été envoyées dans le pays. La priorité de Handicap International est désormais de favoriser l'accès aux zones encore isolées (plateforme logistique), de prévenir l'apparition de handicap (soins aux blessés) ou encore de couvrir les besoins de base (distributions). Handicap International prépare également une seconde phase d'intervention, destinée à aider les Philippins à entamer le travail de reconstruction.

Partagez cette actualité

Plus de 13 millions de personnes touchées

Le typhon a balayé une partie des Philippines le 8 novembre. Les conséquences sont incalculables, selon les Nations unies, plus de 13.2 millions de personnes sont touchées dans un pays qui compte 92 millions d'habitants. Neuf régions sont particulièrement affectées, on compte plus de 4.4 millions de personnes déplacées, et plus d'un million d'habitations endommagées ou totalement détruites. « Dans la région de Tacloban où nous avons pu nous rendre, certains quartiers sont déserts, les survivants sont allés se réfugier ailleurs, dans les villages encore intacts. Le typhon a balayé une large bande de terre, où tout est ravagé, et les dégâts sont considérables », témoigne Brice Blondel de Handicap International.

Envoi de kits d'urgence par avion

Dés la survenue de la catastrophe, Handicap International a mobilisé ses stocks de contingence à Dubaï et à Lyon. Des stocks de kits d'urgence constitués de tentes, de couvertures, du nécessaire de cuisine... pour permettre à près de 750 familles, soit 4 400 personnes, de pourvoir à leurs premiers besoins quand elles ont tout perdu. A cela, s'est ajouté l'envoi de 4 kits DVFP , qui permettent d'installer des points d'accueil où il est possible de proposer des soins légers et d'orienter les personnes les plus fragiles vers les structures adaptées. Dans le même temps, une cargaison de 50 pompes filtrantes, destinées à rendre l'eau potable, ont été envoyées depuis Londres. Ces pompes permettent de filtrer jusqu'à 300 litres d'eau à l'heure.

Plateforme logistique

Forte de son expérience en matière logistique, Handicap International prépare en ce moment le déploiement d'une plateforme logistique dans le secteur de Leyte, destinée à acheminer l'aide humanitaire dans les zones reculées. « Quand les réseaux de transport classiques sont à terre, il est indispensable de proposer des solutions de substitution et des services logistiques souples et réactifs. Notre plateforme doit permettre à toutes les ONG présentes dans une zone touchée de faire parvenir l'aide humanitaire à leurs bénéficiaires », explique Hélène Robin, en charge de l'urgence Philippines pour Handicap International. « Cela renforce la réponse des autres ONG, et notamment les distributions aux populations isolées ».

Prévention des handicaps

En début de semaine, les équipes d'urgence ont pu se rendre dans plusieurs hôpitaux, pour identifier les besoins en matière de réadaptation d'urgence. Après la survenue d'une catastrophe, il est en effet indispensable d'assurer une prise en charge immédiate des blessés afin de limiter le développement de handicaps durables. Outre les soins de réadaptation, l'association pourrait proposer rapidement des distributions d'aides à la marche pour faciliter la mobilité des blessés ou des personnes handicapées qui ont tout perdu.

Anticiper la seconde phase

La phase d'urgence immédiate doit rapidement être suivie d'une étape destinée à la post urgence, pour aider les familles à se reconstruire. Handicap International prépare donc cette phase nécessaire, qui peut se concrétiser par des opérations de cash for work pour le déblayage (si les axes principaux ont été déblayés, nettoyés par les autorités, toute une zone du pays est encore couverte de débris). L'association pourrait également assurer la reconstruction d'abris, directement ou par le biais encore une fois de cash for work.

Une équipe dédiée à l'urgence en renfort

Plus de 70 personnes travaillent habituellement au sein des équipes de Handicap International aux Philippines. Elles ont été renforcées, dés les premiers jours qui ont suivi la catastrophe, par des spécialistes de l'urgence, familiers de terrains de crise, habitués à se déployer en quelques jours pour venir en aide aux plus vulnérables et aux plus fragiles. Parmi eux, des logisticiens qui s'occupent de l'acheminement de l'aide, des kinésithérapeutes dont l'objectif est de veiller sur les blessés, ou encore une spécialiste de l'accessibilité dont l'expertise est précieuse pour éviter que les personnes handicapées soient excluent de l'aide humanitaire.

_____________________________________________________________
EN SAVOIR PLUS

Une zone fréquemment frappée par les catastrophes

Avec plus de 7 000 îles, l'archipel philippin est l'un des pays les plus exposés de la planète aux catastrophes naturelles. Les principaux risques identifiés sont les typhons et leurs conséquences (glissements de terrain, crues subites, destructions de logements...), les tremblements de terre, voir les éruptions volcaniques. Au cours des 20 dernières années, les catastrophes naturelles ont tué plus de 31 000 personnes.
Ces catastrophes, en plus des dégâts humains et matériels qu'elles occasionnent, viennent également fragiliser l'équilibre économique des familles les plus pauvres. L'impact est important dans un pays où 40% de la population vit avec moins de 2 dollars par jour.

Une longue expérience des urgences aux Philippines

Rien qu'au cours des 10 dernières années, Handicap International est intervenue neuf fois dans des situations d'urgence aux Philippines. En 2003, l'association a notamment proposé une assistance aux déplacés à Pikit, province de Cotabato, suite à la reprise du conflit à Mindanao. Elle a apporté une aide au retour des refugiés de Malaisie. En 2004, elle a assuré une formation des travailleurs humanitaires à la prise en compte des personnes handicapées dans leur programme d'urgence, Mindanao. En 2004-2005, Handicap International a apporté une assistance aux victimes des glissements de terrain dans la province de Quezon et en 2005, une assistance aux personnes vulnérables suite au typhon à Quezon. En 2006, un appui a été proposé aux victimes les plus vulnérables suite aux coulées de boues dans la province de Leyte. En 2006-2007, l'association s'est déployée pour porter assistance aux victimes du Super Typhon Durian. En 2009-2010, elle est venue en aide aux victimes des typhons Ketsana, Parma et Santi à Angono, Tanay et San Mateo... En 2001-2012, une réponse d'urgence a été fournie suite à la tempête tropicale Washi. Et au cours de l'année écoulée, les équipes intervenaient pour une réponse d'urgence suite au typhon Bopha.

Publié le 23 Novembre 2013.

Nos Actions pays par pays

Civils sous les bombes, ça suffit ! Notre volonté commune est une arme de reconstruction massive. Engagez-vous avec Handicap International, signez la pétition !


Engagez-vous !

DEVENEZ BENEVOLE

DEVENEZ MOB'ACTEUR

FAITES UN DON


Contactez-nous

Relations donateurs
04 78 69 67 00

Relations presse
Nathalie BLIN
04 26 68 75 39 / 06 98 65 63 94
nblin@handicap-international.fr

AIDEZ-LES concrètement