Les enfants, premières victimes des restes explosifs de guerre

  • Eduquer au danger des mines et des restes explosifs de guerre
  • Mali

Au Nord du Mali, les combats et les groupes armés ont laissé derrière eux des armes et des restes explosifs de guerre. Pour limiter les accidents, dont les enfants sont les premières victimes, Handicap International sensibilise les populations aux risques liés à ces armes et mobilise des démineurs pour nettoyer les champs de bataille.

Partagez cette actualité

Des enfants maliens
Des enfants maliens

Plus d'un an après avoir fui le Nord du Mali, les personnes déplacées ne peuvent toujours pas rentrer chez elles. Nombre d'entre elles vivent dans des conditions très difficiles, notamment à Mopti, où Handicap International concentre une part importante de ses opérations d'urgence, notamment la prévention des risques liés aux restes explosifs de guerre.

La sensibilisation au danger vise particulièrement les enfants qui sont spontanément attirés par les engins explosifs. Aujourd'hui, elle cible plus spécifiquement les personnes déplacées qui seront amenées à retourner sur des zones où des combats ont eu lieu et les personnes dont la profession implique un risque élevé, comme les agriculteurs.

Il est impératif de sécuriser au plus vite les zones contaminées. C'est pourquoi, l'association déploie des opérations de dépollution, en particulier des axes de circulation et des lieux de vie autour des localités de Diabali et de Tombouctou.

Publié le 22 Juillet 2013.

Nos Actions pays par pays

Civils sous les bombes, ça suffit ! Notre volonté commune est une arme de reconstruction massive. Engagez-vous avec Handicap International, signez la pétition !


 

Contactez-nous

Relations donateurs
04 78 69 67 00

Relations presse
Nathalie BLIN
04 26 68 75 39 / 06 98 65 63 94
nblin@handicap-international.fr

AIDEZ-LES concrètement