Ebola : persister dans le combat

  • Secourir les victimes
  • Liberia
  • Sierra Leone

La baisse du nombre de cas d’Ebola ne doit pas entraîner une baisse de la vigilance de la population et des personnes impliquées dans la lutte contre le virus. Ce n’est qu’en maintenant des mesures strictes que l’on peut espérer l’éradiquer.

Partagez cette actualité

Un homme s'équipe pour aller nettoyer une ambulance intervenue auprès de patients atteints par le virus Ebola.
Un homme s'équipe pour aller nettoyer une ambulance intervenue auprès de patients atteints par le virus Ebola.

En Sierra Leone, Handicap International gère l’unique centre d’ambulances affectées au transport de personnes porteuses du virus ou suspectées de l’être à Freetown et dans l’Ouest du pays.

« Pour venir à bout de l’épidémie, nos ambulances doivent rester actives jusqu’à la fin, soit plusieurs semaines après le dernier cas. Le transport des patients est un élément essentiel de la réponse au virus. Au même titre que la prévention et l’information des populations que nous devons poursuivre sans relâche pour gagner ce combat ! », explique Bruno Leclercq, directeur du programme Sierra Leone et Libéria de Handicap International.

Malgré la lassitude de la population face aux restrictions, comme l’interdiction de réunions et la fermeture très tôt des lieux de divertissement, les Sierra-Léonais font preuve d’une implication remarquable face à cette crise. Chauffeurs d’ambulances, infirmières ou encore décontamineurs se sont engagés en nombre malgré le danger de mort et la stigmatisation dont ils sont victimes.

« L’endiguement de l’épidémie a nécessité une organisation exceptionnelle. Des milliers de Sierra-Léonais se sont mobilisés, et il est important de rappeler qu’ils composent l’immense majorité des personnes luttant aujourd’hui contre le virus », rappelle Bruno Leclercq.

Publié le 21 Avril 2015.

Nos Actions pays par pays

Civils sous les bombes, ça suffit ! Notre volonté commune est une arme de reconstruction massive. Engagez-vous avec Handicap International, signez la pétition !


 

Contactez-nous

Relations donateurs
04 78 69 67 00

Relations presse
Nathalie BLIN
04 26 68 75 39 / 06 98 65 63 94
nblin@handicap-international.fr

AIDEZ-LES concrètement