Crise syrienne : une attention spécifique aux plus vulnérables

  • Améliorer la santé mentale
  • Appareiller et rééduquer
  • Secourir les déplacés et/ou les réfugiés
  • Irak
  • Jordanie
  • Liban
  • Syrie

450 professionnels sont mobilisés auprès des plus vulnérables dans quatre pays impactés par la crise syrienne (Irak, Jordanie, Liban et Syrie). Handicap International répond à l’urgence en agissant auprès des blessés et des personnes handicapées, âgées ou isolées.

Partagez cette actualité

Youssef, kinésithérapeute pour Handicap International en Jordanie, avec Mohammed en séance de rééducation.
Youssef, kinésithérapeute pour Handicap International en Jordanie, avec Mohammed en séance de rééducation.

Depuis le début de son intervention d'urgence en 2012 dans le cadre de la crise syrienne, Handicap International a assisté directement ou indirectement plus de 366 000 personnes en Irak, en Jordanie, au Liban et en Syrie. Dans ces quatre pays, les équipes de l'association interviennent dans les hôpitaux, les cliniques et les centres de soins spécialisés qui prennent en charge les blessés. 
L'ONG opère également dans des centres de réadaptation. Notre personnel y assure la rééducation physique et fonctionnelle postopératoire des patients et l’appareillage orthopédique adapté (prothèses et orthèses). Des aides à la mobilité sont distribuées (fauteuils roulants, déambulateurs, etc.) ainsi que du matériel spécifique (chaises-toilettes, matelas anti-escarres, etc.). 

« Quand nous avons commencé les séances de kiné avec Mohammed, il était entièrement dépendant de son frère et incapable de réaliser les gestes simples du quotidien, comme s’habiller ou faire sa toilette. Maintenant, il fait ces gestes seul. Il peut aussi se déplacer grâce à son fauteuil roulant. Je suis fier du travail que nous avons fait ensemble. »
Youssef, kinésithérapeute en Jordanie

Ces services sont essentiels pour : 

  • les patients partiellement ou totalement immobilisés, qui doivent effectuer des exercices pour éviter de développer des handicaps permanents ;
  • les patients ayant perdu une part de leur mobilité de façon permanente et pour lesquels le travail de rééducation permettra d’éviter les complications médicales, d’augmenter leur confort, et dans de nombreux de cas de pouvoir se déplacer de nouveau de manière autonome

Handicap International apporte un soutien psychosocial aux réfugiés. En accompagnement individuel ou par des groupes de parole, l’objectif est de les aider à communiquer et à renouer des liens avec l’extérieur.

54 223 bénéficiaires de séances de rééducation
5 575 personnes appareillées
73 903 aides à la mobilité et matériel spécifique distribués
9 545 bénéficiaires de soutien psychosocial 

Points relais « handicap et vulnérabilité »
L’association a déployé des points relais « handicap et vulnérabilité » (fixes et mobiles), pour venir en aide aux victimes de la crise syrienne en Irak, en Jordanie et au Liban. Nos équipes sillonnent les camps, les campements informels et les communautés pour identifier les personnes les plus vulnérables, en particulier les personnes handicapées, afin d’évaluer leurs besoins et de favoriser leur accès aux services et infrastructures de base. Elles les orientent ensuite, pour les besoins qu’elles ne peuvent pas couvrir, vers les autres organisations de solidarité tout en assurant un suivi. Cette aide aux plus vulnérables comprend notamment des séances de rééducation physique et fonctionnelle, la fourniture d’appareillages orthopédiques, des donations de matériels d’aide à la mobilité et de matériels spécifiques ou encore des sessions de soutien psychosocial.

Pour plus d’inclusion et d’accessibilité
Handicap International travaille en étroite collaboration avec les organisations de solidarité locales et internationales pour que les services apportés aux réfugiés dans les camps et les communautés soient accessibles aux personnes handicapées, notamment celles à mobilité réduite. L’association sensibilise et renforce les capacités d’autres acteurs humanitaires sur le handicap, l’inclusion et la vulnérabilité. 
Des évaluations d’installations et d’équipements (points d’eau, sanitaires, zones d’enregistrement, écoles…) sont régulièrement réalisées, notamment au sein des camps. Handicap International peut alors proposer des recommandations techniques, des donations de matériel (rampes, marchepieds…) et des formations adéquates du personnel concerné, ou procéder directement à l’équipement des structures (adaptation des toilettes par exemple).

Publié le 28 Octobre 2015.

Nos Actions pays par pays

Civils sous les bombes, ça suffit ! Notre volonté commune est une arme de reconstruction massive. Engagez-vous avec Handicap International, signez la pétition !


 

Contactez-nous

Relations donateurs
04 78 69 67 00

Relations presse
Nathalie BLIN
04 26 68 75 39 / 06 98 65 63 94
nblin@handicap-international.fr

AIDEZ-LES concrètement