Conflit syrien : bilan de l’action de Handicap International

  • Secourir les victimes
  • Syrie

Cela fait 5 ans qu’une tragédie humanitaire a lieu en Syrie. Handicap International continue de mobiliser son expertise et ses équipes auprès des plus vulnérables pour répondre à l’urgence quotidienne des civils frappés de plein fouet par le conflit, restés en Syrie ou réfugiés dans les pays voisins. L’association a déjà aidé quelque 600 000 bénéficiaires et leurs familles.

Partagez cette actualité

Dalal, 8 ans, réfugiée syrienne au Libann est atteinte d’infirmité motrice cérébrale qui affecte ses mouvements et son élocution. Ici en séance de kiné avec Moahammad, de Handicap International, qui lui a fournit un fauteuil roulant.
Dalal, 8 ans, réfugiée syrienne au Libann est atteinte d’infirmité motrice cérébrale qui affecte ses mouvements et son élocution. Ici en séance de kiné avec Moahammad, de Handicap International, qui lui a fournit un fauteuil roulant.
Dalal, 8 ans, réfugiée syrienne au Libann est atteinte d’infirmité motrice cérébrale qui affecte ses mouvements et son élocution. Ici en séance de kiné avec Moahammad, de Handicap International, qui lui a fournit un fauteuil roulant.

C'est une véritable tragédie humanitaire qui se joue en Syrie depuis 5 ans et à laquelle assistent les équipes de Handicap International. Il s’agit de l’opération d’urgence la plus complexe jamais mise en œuvre par l’association. Elle fait appel à la plupart de ses expertises pour conduire des actions efficaces dans quatre pays : Liban, Jordanie, Syrie et Irak. 370 professionnels – soit près de 10 % des effectifs du réseau Handicap International dans le monde – composés de kinésithérapeutes, de travailleurs sociaux, de logisticiens, dee coordinateurs... expatriés ou recrutés dans les pays d’intervention, sont mobilisés au quotidien auprès des réfugiés et des déplacés. L'association répond à l’urgence en agissant auprès des blessés, des personnes handicapées, des personnes âgées ou isolées. En Jordanie et au Liban, 21 équipes mobiles composées d’un kinésithérapeute et d’un travailleur social viennent en aide à ceux qui ne peuvent pas se rendre dans les centres de soins de santé.

Voir la vidéo de la conférence de presse de Handicap International, le 7 mars 2016 à Paris :

Prendre en charge les blessés

Jordanie, Liban, Syrie, Irak
Handicap International intervient dans les hôpitaux, les cliniques et les centres de soins spécialisés qui prennent en charge les blessés. L’association opère également dans des centres de réadaptation : elle y assure la rééducation physique et fonctionnelle postopératoire des patients, fournit des appareillages adaptés (prothèses, orthèses), distribue des aides à la mobilité (fauteuils roulants, déambulateurs, etc.) et du matériel spécifique (chaises-toilettes, matelas anti-escarres, etc.). Handicap International complète son action en assurant la formation du personnel pour qu’il maîtrise les gestes basiques de rééducation.

Youssef Saleh, kinésithérapeute en Jordanie :
« Quand nous avons commencé les séances de kinésithérapie avec Mohammed, il était entièrement dépendant de son frère et incapable de réaliser les gestes simples du quotidien, comme s’habiller ou faire sa toilette. Maintenant, il fait ces gestes seul. Il peut aussi se déplacer grâce à son fauteuil roulant. Je partage sa joie et je suis fier du travail que nous avons accompli ensemble. »

Accompagner vers la reconstruction

Jordanie, Liban, Syrie, Irak
Handicap International a renforcé ses actions de soutien psychosocial auprès des réfugiés. En accompagnement individuel ou par des groupes de parole, il aide les personnes à communiquer et à renouer des liens avec l’extérieur. 

Renforcer les capacités

Jordanie, Liban, Syrie, Irak
Handicap International travaille en étroite collaboration avec les organisations de solidarité locales et internationales pour que les services apportés aux réfugiés dans les camps et les communautés soient accessibles aux personnes handicapées. L’association sensibilise et renforce les capacités d’autres acteurs humanitaires sur le handicap, l’inclusion et la vulnérabilité.
Des évaluations d’installations et d’équipements (eau, sanitaires, écoles…) sont régulièrement réalisées, notamment dans les camps. Handicap International peut alors proposer des recommandations techniques, des donations de matériel et des formations pour le personnel concerné, ou procéder directement à l’équipement des structures.

Rajab et Sally (kinésithérapeute), pendant une séance de réadaptation. Rajab a 63 ans. En 2013, sa maison a été bombardée, tuant sa femme et deux de ses filles, et le laissant gravement blessé aux jambes. © C. Fohlen / Handicap International
Rajab et Sally (kinésithérapeute), pendant une séance de réadaptation. Rajab a 63 ans. En 2013, sa maison a été bombardée, tuant sa femme et deux de ses filles, et le laissant gravement blessé aux jambes. © C. Fohlen / Handicap International

Points relais « handicap et vulnérabilité »

Jordanie, Liban, Irak
L’association a déployé des points relais « handicap et vulnérabilité » (fixes et mobiles). Ses équipes sillonnent les camps et les communautés pour identifier les personnes les plus vulnérables, en particulier les personnes handicapées, afin d’évaluer l’ensemble de leurs besoins (hébergement, santé, alimentation…) et de favoriser leur accès aux services et aux infrastructures de base. Elles les orientent ensuite, pour les besoins qu’elles ne peuvent pas couvrir, vers les autres organisations de solidarité tout en assurant un suivi.

Jessica Bazin, coordonnatrice logistique en Irak :
« Ce qui me motive au quotidien, c’est de trouver des solutions avec mes collègues qui mènent les activités sur le terrain, pour que les bénéficiaires reçoivent l’assistance dont ils ont besoin. La logistique, c’est surtout un travail d’équipe et de complémentarité. »

Faciliter le retour à l’autonomie financière

Jordanie, Liban
L’association a accentué son aide auprès des personnes réfugiées, par l’octroi d’un soutien financier (sous la forme de transferts monétaires mensuels) permettant aux familles de faire face à des besoins quotidiens comme acheter de la nourriture, des vêtements, des médicaments ou payer un loyer. Cette aide est destinée aux familles en situation d’extrême vulnérabilité. Handicap International a également distribué aux familles syriennes réfugiées au Liban des articles essentiels comme du savon, des matelas ou des ustensiles de cuisine.
Au Liban, entre novembre 2013 et novembre 2015, plus de 35 000 personnes (6 895 familles) ont bénéficié d’une assistance financière pour faire face à leur situation précaire et aux besoins liés à l’hiver (loyer, eau, hygiène, poêle et carburant).
En Jordanie, entre décembre 2013 et mars 2015, 14 125 personnes (2 825 familles) ont bénéficié d’une aide financière similaire.

Dépollution et éducation aux dangers des mines et des restes explosifs de guerre

Syrie, Irak
L'utilisation par les parties prenantes au conflit d'armes explosives en zones peuplées font des ravages parmi la population. Au quotidien, nos équipes prennent en charge de nouvelles victimes de blessures par armes à feu ou explosions. Les restes explosifs resteront présents et dangereux encore longtemps après la fin du conflit. L’expérience de Handicap International l’a amené à mettre en place des activités préventives en Syrie depuis octobre 2013 et en Irak depuis décembre 2014.
L’association a également démarré des activités de prévention et de dépollution à Kobané (Nord de la Syrie) depuis mai 2015. À l’été 2015, une tonne d’engins non explosés a été retirée des décombres et détruite par nos équipes. Depuis août 2015, près de 9 000 personnes ont été sensibilisées aux risques aux armes conventionnelles et engins explosifs improvisés.
Des équipes d’éducation aux risques rencontrent les réfugiés et les déplacés dans les camps et dans les zones urbaines. Elles les informent des dangers liés à la présence de restes explosifs de guerre sur les routes, dans les maisons, afin d’identifier les engins dangereux et de s’en tenir éloigné. En Syrie, plus de 170 000 personnes ont déjà bénéficié de ces activités de sensibilisation.

Assister les familles dans les zones particulièrement exposées

Syrie
En Syrie, l’association effectue des distributions d’urgence auprès des familles se trouvant en zones assiégées ou difficilement accessibles (distributions de paniers alimentaires et de kits d’articles ménagers essentiels). Plus de 94 000 personnes ont bénéficié de cette aide depuis le début de l’intervention sur le territoire syrien.

Contexte
Nombre de réfugiés syriens enregistrés par le UNHCR : 4,6 millions*
Dont Jordanie : 633 466
Dont Liban : 1, 07 million
Dont Kurdistan Irakien : 244 642
Nombre de déplacés à l’intérieur de la Syrie : 7,6 millions
Nombre de déplacés irakiens (dont ceux ayant trouvé refuge au Kurdistan Irakien) : 3,1 millions (901 320)
* UNHCR, mise à jour décembre 2015 – sauf Liban, novembre 2015.

 

Cliquez sur l’image pour l’agrandir :

Infographie bilan de l'action de Handicap International depuis le début de la crise syrienne - © Handicap International

Sur le même thème : 

Publié le 15 Mars 2016.

Nos Actions pays par pays

Civils sous les bombes, ça suffit ! Notre volonté commune est une arme de reconstruction massive. Engagez-vous avec Handicap International, signez la pétition !


 

Contactez-nous

Relations donateurs
04 78 69 67 00

Relations presse
Nathalie BLIN
04 26 68 75 39 / 06 98 65 63 94
nblin@handicap-international.fr

AIDEZ-LES concrètement