Le 8 mars, les femmes sont à l’honneur

  • Insérer les personnes handicapées dans la société

Trop souvent dans le monde, les droits des femmes ne sont pas respectés. À l’occasion de leur Journée mondiale, Handicap International met en avant leur volonté, leur courage et leur engagement. Petites filles handicapées courageuses, mères, grand-mères, ambassadrices de la paix, responsables de projets d’urgence aux côtés de l’association… aujourd’hui nous leur rendons hommage.

Partagez cette actualité

Appareillée d'une prothèse par Handicap International, Reema a réalisé son rêve au Népal et est devenue danseuse.
Appareillée d'une prothèse par Handicap International, Reema a réalisé son rêve au Népal et est devenue danseuse.
Appareillée d'une prothèse par Handicap International, Reema a réalisé son rêve au Népal et est devenue danseuse.

Davann, 42 ans, est agent social dans le Centre de réadaptation de Kampong Cham au Cambodge où Handicap International intervient. Elle connaît tous les bénéficiaires et identifie les personnes handicapées. « Mon rôle consiste à garder un lien avec chaque personne suivie. Je prends de ses nouvelles, vérifie que tout va bien… Mon métier est passionnant et utile ». Lire son témoignage 
© P. Jérôme / Handicap International

 

Sarah Blin, franco-canadienne, est directrice de Handicap International au Népal. Elle était déjà présente lors du tremblement de terre du 25 avril 2015. Ses équipes ont pu intervenir dans les trois heures qui ont suivi le séisme afin de venir en aide aux victimes. Elle coordonne toujours les projets menés sur place, les activités de réadaptation ainsi que la préparation aux risques de catastrophes naturelles. 
© W. Pryor / Handicap International

 

« Avant, les gens me dévisageaient parce que j’étais handicapée. Maintenant, ils me regardent parce que je danse bien ! » Reema, jeune Népalaise, est née avec une malformation congénitale qui l’empêchait de marcher. Abandonnée par sa famille à l’âge de 6 ans, elle a grandi dans un orphelinat. Elle a été amputée et a reçu une prothèse. Aujourd’hui, Reema a réalisé son rêve ! Lire son témoignage 
© B. Bogaerts / Handicap International

 

Arumugam vit à Redbanapuram, un petit village dans l’Est du Sri Lanka, fréquemment touché par les inondations. Paralysée suite à une chute douloureuse, Arumugam a reçu un fauteuil roulant et un tricycle grâce au soutien de Handicap International. Aujourd’hui, elle participe à la vie de sa communauté et apprend à bien se préparer aux futures catastrophes naturelles. Lire son témoignage 
© Handicap International

 

Thérésia, 6 ans, vit en République démocratique du Congo avec sa grand sœur, Jenny. Atteinte d’infirmité motrice cérébrale depuis toute petite, elle ne pouvait pas tenir un verre d’eau, ni marcher. Grâce au soutien de Handicap International, elle bénéficie aujourd’hui de soins de réadaptation et a reçu une orthèse. « Ça m’a pris un mois pour m’habituer. Aujourd’hui regardez comme je marche bien, et je peux même courir ! » 
© K. Vadino / Handicap International

 

« Je veux aller à l’école, apprendre et être infirmière. J’aimerais devenir quelqu’un de "plus grand". » Khembro, 8 ans, vient du district de Sindhupalchowk au Népal. Blessée lors du tremblement de terre d’avril 2015, elle a dû être amputée. Elle suit des séances de réadaptation avec Handicap International et a reçu une prothèse. Srijana Shah, sa kiné, est très attentive à ses progrès. Khembro remarche et retournera bientôt à l’école. Lire son témoignage 
© T. Dirven / Handicap International

 

Christine, 31 ans, est une femme engagée pour la paix ! Souriante et déterminée, elle vit dans le comté de Trans-Nzoia, une région dans le Nord-ouest du Kenya fortement affectée par les violences armées et conjugales. Ambassadrice de la paix avec Handicap International, elle sensibilise les communautés et s’adresse directement aux femmes. « Je leur explique qu'elles doivent continuer l'école jusqu'au bout et que ce n’est pas normal de subir des violences. » Lire son témoignage 
© E. Cartuyvels / Handicap International

 

Hodan, jeune Éthiopienne de 17 ans, est née avec une déficience physique et intellectuelle. Grâce au soutien de Handicap International, elle a pu se rendre à l'école et suivre des cours. Elle a rencontré l’aviatrice américaine Jessica Cox, née sans bras, lors de sa visite en Éthiopie. Jessica confie : « Avec Handicap International, j'ai appris que tout commence au niveau le plus fondamental de l'éducation. Sans école je n'aurais jamais pu devenir pilote ou gérer ma propre entreprise »
© M. Feltner / Handicap International

 

À l’âge de 9 mois, Nyaduol est amputée de la jambe gauche suite à une grave brûlure. Après avoir fui l’Éthiopie et le Soudan du Sud, la jeune fille de 17 ans vit sans sa famille dans le camp de réfugiés de Kakuma au Kenya. Grâce à Handicap International, elle a reçu une nouvelle prothèse. Nyaduol fait preuve de courage et de volonté, elle retrouve son énergie : « Le volley c’est une des choses qui me font le plus plaisir… avec l’espoir un jour de revoir mes parents »
© E. Cartuyvels / Handicap International

 

« J’aime l’école, les mathématiques, la biologie. En fait, je rêve de devenir médecin ». Christella, 16 ans, vit à Port-au-Prince en Haïti. Suite au séisme qui a frappé le pays en 2010, elle a perdu sa jambe. Avec le soutien de Handicap International, Christella a reçu une prothèse, bénéficié de séances de réadaptation et est encore aujourd’hui régulièrement suivie par les équipes de l’association. Lire son témoignage 
© S. Daubeuf / Handicap International

 

Victime d’un bombardement en Syrie fin 2013, Imtithal a perdu sa fille de 4 ans et a été grièvement blessée. Arrivée deux ans plus tard avec son mari dans le camp d’Azraq en Jordanie, elle bénéficie aujourd’hui du soutien de Handicap International, qui l’aide à se rétablir physiquement et psychologiquement de cet événement tragique. « Arriver à aider mon mari et mes enfants, c’est tout ce qui compte pour moi ». Lire son témoignage 
© E. Fourt / Handicap International

 

Mounira, 43 ans, a fui la Syrie en 2012 et s’est installée avec ses quatre filles dans un camp de réfugiés au Liban. Victime d’un accident de voiture en mai 2015, elle a eu plusieurs fractures au thorax et au pelvis. Depuis, elle bénéficie de séances de réadaptation avec les équipes de Handicap International. Elle se rend au centre toutes les semaines, où elle retrouve notamment la kinésithérapeute Narimane. 
© C. Fohlen / Handicap International

 

Bushra, 24 ans, veut retrouver une vie normale. La jeune femme a été blessée lors d’un bombardement au Yémen qui a détruit la maison de son voisin. Soutenue par les équipes de Handicap International, elle tente de se reconstruire et bénéficie d'une aide psychosociale de l'association. « Tout ce que je veux, c’est pouvoir marcher bientôt et retrouver une vie normale, comme tout le monde. » Lire son témoignage 
© Handicap International

Publié le 8 Mars 2016.

Nos Actions pays par pays

Civils sous les bombes, ça suffit ! Notre volonté commune est une arme de reconstruction massive. Engagez-vous avec Handicap International, signez la pétition !


Engagez-vous !

DEVENEZ BENEVOLE

DEVENEZ MOB'ACTEUR

FAITES UN DON


Contactez-nous

Relations donateurs
04 78 69 67 00

Relations presse
Nathalie BLIN
04 26 68 75 39 / 06 98 65 63 94
nblin@handicap-international.fr

AIDEZ-LES concrètement